Dépêches

Droits humains vs Criminalité : Deuxième mouvement, dans la même semaine, de blocage des rues à Portail Léogane et ses environs, pour protester contre l’enlèvement d’un chauffeur d’autobus en Haïti


jeudi 21 janvier 2021

P-au-P, 21 janv. 2021 [AlterPresse] --- Des citoyennes et citoyens ont enclenché, ce jeudi 21 janvier 2021, un deuxième mouvement, dans la même semaine, de blocage des rues au niveau de Portail Léogane et ses environs (périphérie sud de la capitale, Port-au-Prince), pour exiger la libération d’un chauffeur d’autobus, kidnappé dans la soirée du mercredi 20 janvier 2021, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Ce chauffeur a été enlevé à la station de Portail Léogane, alors qu’il devait assurer le trajet Jacmel (Sud-Est) / Port-au-Prince.

Des pneus usagés enflammés ont été dressés au sud de la capitale, notamment au niveau de Portail Léogane.

Des véhicules de transports en commun ont été installés sur plusieurs axes routiers, empêchant la circulation automobile, dans la zone.

Finalement, en cours de journée du jeudi 21 janvier 2021, le chauffeur enlevé a été libéré par ses ravisseurs.

Des mouvements de protestations visant à protester contre les actes de kidnapping, qui continuent d’être perpétrés, en toute impunité, en Haïti, notamment dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince ont paralysé, le lundi 18 janvier 2021, la circulation automobile, à Port-au-Prince, notamment au niveau de Portail Léogane et du Stade (de football) Sylvio Cator, vers la périphérie sud de Port-au-Prince.

Les protestataires qui y avaient aussi installé des barricades de pneus usagés enflammés et des pierres, dénonçaient l’enlèvement, tôt dans la matinée du lundi 18 janvier 2021, du propriétaire et chauffeur de la compagnie de transport « Voix des Anges », Éril Dédé, libéré le même jour.

Par ailleurs, plusieurs citoyennes et citoyens ont tenu, le mardi 19 janvier 2021, un sit-in devant la résidence officielle du premier ministre Joseph Jouthe, située à Musseau (à l’est de la capitale, Port-au-Prince), pour dénoncer la multiplication, en toute impunité, des actes de kidnapping en Haïti. [emb rc apr 21/01/2021 11:15]