Dépêches

Infrastructures : Jovenel Moïse déplore les modes d’exploitation des nappes phréatiques en Haïti


mardi 19 janvier 2021

P-au-P, 19 janv. 2021 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moïse a dénoncé les bailleurs de fonds, comme la Banque interaméricaine de développement (Bid), qui financent, à coup de millions de dollars américains, l’exploitation des nappes phréatiques à travers Haïti, selon les informations obtenues par l’’agence en ligne AlterPresse.

« Les bailleurs financent l’exploitation des nappes phréatiques, alors que la gestion et la maîtrise des eaux de surface sont capitales. Les bailleurs dépensent de l’argent dans leur sens, il faut dépenser de l’argent dans le sens de l’État », souhaite Jovenel Moïse, lors de l’inauguration, ce mardi 19 janvier 2021, à Port-au-Prince, d’un réservoir de 2000m3 à Vivy Mitchell et d’une station de pompage à Tabarre 68, en présence du chef du gouvernement Joseph Jouthe et d’autres officiels.

Jovenel Moïse juge « inacceptable » le forage des puits à travers le pays, alors qu’il existe des rivières dans toutes les villes.

« Les bailleurs doivent comprendre que les élus ont leur mot à dire. La Bid doit comprendre (…) qu’il nous reste à construire des barrages sur les rivières, notamment un barrage sur la Rivière Grise pour alimenter la plaine du Cul-de-sac et protéger Tabarre des inondations ».

Jovenel Moïse préconise de sévir contre les personnes, qui s’adonnent aux forages des puits sur le territoire national.

Les nouvelles infrastructures hydrauliques de la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa), inaugurées ce 19 janvier 2021, devraient permettre de renforcer l’amélioration de la capacité de production vers 6 communes, dont Carrefour (municipalité au sud de la capitale), Port-au-Prince, Cité Soleil (au nord), Delmas, Pétionville (à l’est) et Tabarre (au nord-est), fait savoir Pascal Adonis, directeur technique dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Pour sa part, l’ingénieur Nader Joiséus, titulaire du Ministère des travaux publics, transports et communications (Mtptc) forme le vœu d’une meilleure disponibilité en eau chez les communautés dans ces zones.

Ces travaux ont été financés par la Bid à hauteur d’environ 21 millions de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 73.00 gourdes ; 1 euro = 89.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.30 gourde aujourd’hui). [mj emb rc apr 19/01/2021 16:00]