Dépêches

Insécurité : Rassemblement, le mardi 19 janvier 2021, contre la multiplication, en toute impunité, des actes de kidnapping en Haïti


mardi 19 janvier 2021

P-au-P, 19 janv. 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs citoyennes et citoyens ont tenu, le mardi 19 janvier 2021, un sit-in devant la résidence officielle du premier ministre Joseph Jouthe, située à Musseau (à l’est de la capitale, Port-au-Prince), pour dénoncer la multiplication, en toute impunité, des actes de kidnapping en Haïti, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Des agents du Corps d’intervention et de maintien d’ordre (Cimo) de la Police nationale d’Haïti (Pnh) ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule, qui commençait à grossir.

Certains des manifestants se sont étalés à même le sol, en proférant des propos hostiles vis-à-vis de la Pnh, avant leur dispersion.

« Pourquoi seuls les malheureux se font enlever ? Est-ce une politique ? La sécurité est un droit. A bas kidnapping » ont été parmi les messages, véhiculés sur des banderoles et pancartes.

Présent à ce rassemblement, l’économiste haïtien Etzer Émile souligne une absence de volonté politique du gouvernement pour mettre un frein au banditisme dans le pays.

Etzer Émile condamne cette attitude agressive des agents de la Pnh, au service d’un État insouciant, qui se préoccupe beaucoup plus de traquer des gens paisibles que des gens illégalement armés.

Un autre manifestant encourage la population à continuer à se mobiliser sans cesse, en faveur de la justice et de la sécurité.

Un message final, délivré à la fin du sit-in, par l’entrepreneur et activiste Ralph Emmanuel François, appelle le chef du gouvernement à garantir la sécurité des gens, qui constitue un droit. [emb rc apr 19/01/2021 14:10]