Dépêches

États-Unis : Des membres du Congrès américain favorables à une transition politique « crédible » en Haïti

« Les dernières actions de Jovenel Moise rappellent les exactions antidémocratiques, subies par le peuple haïtien dans le passé, notamment pendant la période de la dictature des Duvalier »
mercredi 23 décembre 2020

P-au-P, 23 déc. 2020 [AlterPresse] --- Trois membres du Congrès des États-Unis d’Amérique souhaitent une transition politique « crédible », dirigée par les Haïtiennes et Haïtiens vers un ordre démocratique, dans un communiqué, en date du mardi 22 décembre 2020, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Il s’agit de Andy Levin, membre du comité des affaires étrangères de la chambre des représentantes et représentants, Gregory Meeks, nouveau président du comité des affaires étrangères de la chambre et Albio Sires, président du sous-comité de l’hémisphère occidental, de la sécurité civile et du commerce.

« Le président haïtien Jovenel Moïse poursuit une ligne de conduite de plus en plus autoritaire, en publiant une série de décrets récents, qui incluent la création d’une force extra constitutionnelle de renseignement interne », critiquent-ils.

Les dernières actions du président Jovenel Moise rappellent les exactions antidémocratiques, que le peuple haïtien a subies dans le passé, notamment pendant la période de la dictature des Duvalier, condamnent-ils, soulignant combien ils surveillent toujours ce qui se déroule en Haïti avec « une inquiétude croissante ».

« Nous ne resterons pas les bras croisés, pendant qu’Haïti sombrera dans le chaos ».

Ces représentants américains entendent engager des alliés et des institutions internationales, pour coordonner une stratégie multilatérale, devant faire face à la crise actuelle en Haïti, et demander des comptes aux officiels haïtiens, qui commettent des violations des droits humains et des actes de corruption.

« Lorsque le 117e Congrès se réunira, le soutien des acteurs démocratiques en Haïti sera une préoccupation majeure de ce comité. Nous travaillerons, de toute urgence, avec la nouvelle administration Biden pour développer une politique américaine, qui donne la priorité aux droits et aux aspirations du peuple haïtien (…) ».

L’un des porte-parole du Secteur dit démocratique et populaire, Me. Michel André, considère la position des membres de la commission des affaires étrangères du Congrès américain comme un petit pas dans la bonne direction, dans un tweet consulté par AlterPresse.

Tout en appelant à la mobilisation et à la transition, le Secteur démocratique et populaire exhorte la communauté internationale à cesser de supporter le régime actuel, corrompu et criminel.

« Pas de trêve pour la Noël ! Les consultations se poursuivent pour une meilleure gestion de la transition. Le calendrier de mobilisation, pour le respect de la Constitution, sera présenté à la nation, le plus vite possible. Le combat est permanent. Dans nos rangs, point de traîtres !! », a tweeté Michel André.

Les deux derniers décrets du président Jovenel Moïse, concernant la création d’une Agence nationale d’intelligence (Ani) et le renforcement de la sécurité publique ont été l’objet de vives critiques, de la part d’organisations politiques, de droits humains et de la société civile. [emb rc apr 23/12/2020 12:00]