<

Haïti-Droits humains : Les deux décrets de Jovenel Moïse, contraires aux principes démocratiques, critique le Core Group

P-au-P, 14 déc. 2020 [AlterPresse] --- Les deux décrets de Jovenel Moïse, dont l’un concerne une Agence nationale d’intelligence (Ani) et l’autre un renforcement de la sécurité publique, sont contraires à certains principes de la démocratie, de l’État de droit et des droits civils et politiques des citoyennes et citoyens, dénonce, plusieurs semaines après les organismes nationaux de droits humains ainsi que différentes organisations politiques, le Core Group, dans un communiqué dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Certains faits sont qualifiés d’actes terroristes par le décret sur le renforcement de la sécurité publique, alors qu’ils n’en relèvent nullement, estime le Core Group.

Ce décret sur le renforcement de la sécurité publique prévoit également de lourdes peines, allant de 30 à 50 ans de prison.

L’autre décret, créant une Agence nationale d’intelligence, voudrait donner aux agents de ladite institution « une quasi-immunité juridique, ouvrant ainsi la possibilité à des abus ».

De plus, ces deux décrets ont été pris dans des domaines, qui relèvent de la compétence d’un parlement (le parlement en Haïti est dysfonctionnel depuis le lundi 13 janvier 2020), regrette le Core Group, tout en soulignant « l’importance de rétablir un parlement, élu par l’organisation des élections législatives plus vite, dès que les conditions d’un scrutin démocratique seront remplies ».

Ces décrets constituent une tentative du président de la république d’empêcher la population de revendiquer, selon plusieurs secteurs de la société.

« J’ai pris connaissance du communiqué du Core Group de ce 12 décembre (2020). Je reste persuadé que le Core Group continuera à nous aider à réfléchir sur la manière de mettre fin aux exactions des groupes armés, qui sèment l’insécurité, la terreur et le deuil dans les familles », a réagi, dans un tweet, le premier ministre Joseph Jouthe.

« Nous avons assez vu, assez vécu. De nos « amis », nous pouvons recevoir des conseils. Mais point de leçon à recevoir. Toutes les leçons du passé ont été néfastes. Si vous en doutez encore, admirez-en les actuels résultats », a aussi écrit, sur son compte twitter, Renald Lubérice, secrétaire général du Conseil des ministres.

Le Core Group est composé de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies, des ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union Européenne et du Représentant spécial de l’Organisation des États Américains (Oea). [emb rc apr 14/12/2020 10:45]