Dépêches

Journée internationale des droits humains

Insécurité : Des milliers de citoyennes et citoyens ont défilé à Port-au-Prince contre les actes de criminalité en Haïti


jeudi 10 décembre 2020

P-au-P, 10 déc. 2020 [AlterPresse] --- A l’appel de plusieurs organisations sociales, principalement de droits humains, des milliers de citoyennes et citoyens, ont marché, le jeudi 10 décembre 2020, dans les rues de Port-au-Prince, en vue de dénoncer les actes de criminalité en Haïti, à l’occasion de la journée internationale des droits humains, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Le message final a été délivré au niveau de Carrefour Tifou, par les protestataires qui ont été, par la suite, dispersés par la Police nationale d’Haiti (Pnh), à coups de gaz lacrymogènes.

La marche a débuté sur la place de la Constitution, au Champ de Mars (principale place publique dans la capitale, Port-au-Prince) pour parcourir notamment les rues Capois, l’avenue John Brown (plus connue sous le nom de Lalue), la rue Lamartinière.

L’Etat qui devrait garantir la sécurité dans le pays se fait complice des actes de violation des droits humains, déplore un membre du barreau de Port-au-Prince, tout en soulignant combien cette insécurité est planifiée.

A l'appel de plusieurs organisations sociales, principalement de droits humains, les Haïtiens/nes marchent le jeudi 10...

Publiée par AlterPresse sur Jeudi 10 décembre 2020

Tout en réclamant justice pour les nombreuses victimes de l’insécurité, les organisateurs de la marche ont dénoncé les crimes et le kidnapping dont s’est fait complice l’administration politique du président Jovenel Moïse qui serait de connivence avec les criminels.

« Si Me. Gérard Gourgue était là, il dirait de fermer le robinet de sang », affirment les organisateurs, appelant à un réveil citoyen pour mobiliser contre l’insécurité.

« A bas kidnapping », « A bas Jovenel Moïse », « Nous voulons vivre, A bas corruption », « Justice pour Evelyne Sincère », « La vie n’a pas de prix », « Nous marchons contre le kidnapping », sont parmi les messages inscrits sur les pancartes brandies par certains manifestants.

Les protestataires ont dressé des barricades de pneus usagés enflammés, en plusieurs endroits, sur le parcours du défilé durant lequel aucun incident majeur n’a été enregistré.

La marche a été encadrée par un fort dispositif de sécurité. [emb apr 10/12/2020 15 :40]