Haïti-Criminalité : Tensions dans plusieurs quartiers à Port-au-Prince, suite à des affrontements entre la police et des gangs armés

P-au-P, 03 déc. 2020 [AlterPresse] --- Une situation de tensions a régné, dans la matinée du jeudi 3 décembre 2020, au Boulevard Harry Truman, communément appelé Bicentenaire, et dans plusieurs autres quartiers, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, suite à des affrontements entre des gangs armés et des agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh), selon les informations rassemblées par AlterPresse.

Des individus de la fédération de gangs G9, armés jusqu’aux dents, ont attaqué le commissariat de police à Gran Ravin (sur les hauteurs de Martissant, dans la périphérie sud de la capitale), une zone sous contrôle, en toute impunité, de bandits armés, depuis plusieurs années.

Parallèlement, des bandits armés s’en sont pris à des agents de Swat Team, dans la zone de Village de Dieu, vers le sud de Port-au-Prince. Des tirs nourris entendus dans la zone ont créé la panique dans la zone qui est vite devenue déserte.

Une patrouille de la Police administrative a été également attaquée au niveau de Delmas (au nord-est de la capitale), indique un tweet du premier ministre Joseph Jouthe, consulté par AlterPresse.

C’est l’une des rares fois qu’un officiel du régime tèt kale au pouvoir évoque l’existence de la fédération de gangs armés G9 et alliés.

“A la guerre comme à la guerre”, a déclaré Joseph Jouthe, sur des médias dans la capitale

Par ailleurs, une douzaine d’écoliers à bord d’un autobus ont été enlevés, le jeudi 3 décembre 2020, à « La Tremblay », une localité dans la commune de Croix-des-Bouquets (au nord-est de la capitale), par le gang dénommé 400 Mawozo, puis récupérés par la police nationale.

En début d’après-midi du jeudi 3 décembre 2020, l’autobus, à bord duquel se trouvaient les écoliers enlevés, serait encore entre les mains du gang 400 Mawozo.

Depuis le mercredi 2 décembre 2020, les membres du gang 400 Mawozo sèment la terreur, en tirant plusieurs rafales d’armes, entre les communes de Croix-des-Bouquets et de Ganthier, sur la route internationale en provenance et en direction de la frontière Malpasse/Malpaso (Jimani / République Dominicaine).

Le lundi 3 août 2020, deux personnes, dont un nourrisson de quatre mois, Godson Joseph, ont été tuées, lors d’une attaque du gang armé 400 Mawozo contre un autobus, sur la route de Ganthier.

Le dimanche 12 juillet 2020, une autre enfant de 8 mois, Marrydjuna Fleurimond, a été aussi tuée par balle de gangs à Norway, un quartier de Cité Soleil (municipalité au nord de Port-au-Prince). [emb rc apr 03/12/2020 14:25]