Dépêches

Haïti-Justice : L’American Bar Association demande au gouvernement de rendre justice à Me. Monferrier Dorval


jeudi 19 novembre 2020

P-au-P., 19 nov. 2020 [AlterPresse] --- Exprimant sa préoccupation sur les allégations, selon lesquelles l’assassinat de Me. Monferrier Dorval aurait pu être lié à des motifs politiques, l’American Bar Association / Aba), société indépendante, bénévole et organisation non gouvernementale d’avocats et de juges, exhorte le gouvernement haïtien à prendre des mesures nécessaires pour que justice soit rendue au bâtonnier de Port-au-Prince, Me. Monferrier Dorval, assassiné, le vendredi 28 août 2020, à Pèlerin 5, dans la même zone où habite le président Jovenel Moïse.

« L’assassinat du bâtonnier représente donc, non seulement une attaque contre un individu, mais aussi un signal que les droits humains, les défenseuses et défenseurs, les opposantes et opposants au gouvernement ne sont pas en sécurité en Haïti », alerte l’Aba, dans une correspondance, en date du vendredi 13 novembre 2020, signée par sa présidente, Patricia Lee Refo, adressée au premier ministre Joseph Jouthe, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Me. Monferrier Dorval s’est fait assassiner à son domicile, à proximité de la résidence du président Jovenel Moïse, dans un quartier qui aurait dû être hautement sécurisé, quelques heures après s’être prononcé sur une station de radio sur un certain nombre de sujets controversés, rappelle l’Aba, dans cette correspondance, avec copie pour le titulaire de la justice, Rockefeller Vincent.

Dans cette interview, sur une station de radio à Port-au-Prince,, le bâtonnier de Port-au-Prince a discuté sur les élections, la réforme constitutionnelle, l’effondrement des institutions haïtiennes et la nécessité d’un nouveau type de gouvernement, y compris le règne par décrets de Jovenel Moïse, et contre les menaces à la sécurité des avocates et avocats en Haïti.

Parmi les personnes arrêtées dans le dossier d’enquete sur l’assassinat de Monferrier Dorval, certaines auraient des liens avec le président actuel ou ses proches. Le téléphone de Monferrier Dorval était géo localisé au Palais national, le matin (samedi 29 août 2020) après son meurtre. Un collègue a affirmé que les messages, envoyés à Me. Dorval, ont été lus, rapportent les médias en Haiti, cites par l’American Bar Association.

L’Aba estime particulièrement indispensable la mise en œuvre d’’« une enquête indépendante, transparente et approfondie », ainsi qu’un processus judiciaire pertinent, pour pouvoir traduire en justice les auteurs de l’assassinat du 28 août 2020, tout en cherchant, de manière proactive, à assurer la sûreté et la sécurité de toutes les Haïtiennes et de tous les Haïtiens.

L’American Bar Association en profite pour apporter son soutien et sa solidarité aux avocates et avocats haïtiens, aux défenseuses et défenseurs des droits humains, aux militantes et militants de la société, dans leur quête de justice et de l’état de droit en Haïti, dans un contexte de violence croissante et d’impunité généralisée en Haïti. [mj rc apr 19/11/2020 12:17]