Perspectives

Haïti-Politique : Appel international à la mobilisation contre l’ingérence des États-Unis d’Amérique dans les affaires internes des pays des Caraïbes


lundi 12 octobre 2020

P-au-P, 12 oct. 2020 [AlterPresse] --- L’Assemblée des peuples des Caraïbes (Apc) appelle tous les peuples des Caraïbes à se mobiliser contre la politique des États-Unis d’Amérique, particulièrement l’administration du président Donald Trump dans les pays des Caraïbes, fait savoir Camille Chalmers, membre du Comité exécutif régional de l’Apc, lors d’une conférence en ligne, tenue, ce lundi 12 octobre 2020, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

L’Assemblée des peuples des Caraïbes se prépare également à supporter la mobilisation du peuple haïtien, le samedi 17 octobre 2020, pour dénoncer le régime politique tèt kale au pouvoir et les massacres contre la population, ajoute Chalmers, en marge de la conférence.

L’Assemblée des peuples des Caraïbes appelle à la mobilisation pour la défense de la souveraineté d’Haïti et à la solidarité envers le peuple haïtien, qui exige des réparations pour les méfaits de l’épidémie du choléra sur le territoire national.

La solidarité internationale est aussi exprimée en faveur de la résistance du peuple vénézuélien face aux agressions américaines, de la mobilisation contre le blocus criminel à l’encontre de Cuba, entre autres.

« Les États-Unis militent activement, aujourd’hui, à travers son secrétaire d’État Mike Pompeo, pour la destruction de la Constitution haïtienne de 1987 », dénonce Chalmers, lors de la présentation de la déclaration du Comité exécutif régional (Cer) de l’Apc.

Chalmers critique l’appui, sans réserve, des États-Unis d’Amérique au « pouvoir décrié, illégal, illégitime et sanguinaire » de Jovenel Moïse et du Parti haïtien tèt kale (Phtk).

Les agressions des États-Unis dans les Caraïbes prennent diverses formes, dont « la forme militaire, de dette, d’occupation économique et d’industrie minière, le pillage des ressources humaines à travers la migration, la politique raciste et anti migration, entre autres ».

L’Assemblée des peuples des Caraïbes se déclare soudée à son engagement de défense de la souveraineté, de la dignité et de l’humanité des pays des Caraïbes.

L’Apc renouvelle son opposition à la politique des États-Unis, qu’elle décrit comme « un ensemble de tactiques de harcèlement par un pouvoir impérialiste, qui pense que les Caraïbes lui appartiennent ».

L’Assemblée des peuples des Caraïbes entend mobiliser la diaspora caribéenne aux États-Unis, pour voter contre les Républicains, dans les scrutins à venir, compte tenu de leurs politiques qui menacent les peuples des Caraïbes.

Une lettre ouverte sera adressée à la diaspora caribéenne aux États-Unis, en ce sens, pour les appeler à « jeter Trump aux poubelles », annonce la déclaration de l’Apc.

D’autres actions concrètes de pression et de mobilisation, qui sont en préparation, seront communiquées à tous les responsables, chefs d’État de la Communauté caribéenne (Caricom), afin que tous les mouvements sociaux dans les Caraïbes prennent en compte les thèmes de ces mobilisations dans leur agenda.

Aux chefs d’État de la Communauté caribéenne, une lettre ouverte sera adressée pour évoquer les inquiétudes sur la stratégie étasunienne de diviser pour régner dans les Caraïbes.

La déclaration de l’Assemblée des peuples des Caraïbes, qui réunit des centaines d’organisations de tous les pays des Caraïbes, porte les signatures de David Addulah de Trinidad & Tobago, David Denny de Barbade, Camille Chalmers d’Haïti, Robert Sae de Martinique, Ivan Rodriguez de la République Dominicaine, Hilda Guerrero de Porto Rico et du Chapitre Cubain de l’Apc de Cuba. [mj emb rc apr 12/10/2020 14:15]