Dépêches

Après les pressions américaines, un nouveau Cep en Haïti


samedi 19 septembre 2020

P-au-P., 19 sept. 2020 [AlterPresse] --- Un nouveau Conseil électoral provisoire (Cep) de 9 membres est nommé, par arrêté en date du 18 septembre 2020, publié dans le journal officiel « Le Moniteur » et consulté par AlterPresse.

La composition de ce Cep a été officialisée, un peu plus de 24 heures après des pressions explicites américaines en ce sens.

Plusieurs secteurs, prévus pour être parties prenantes de la mise en place du Cep, ont décliné l’invitation, faite par l’exécutif, de proposer des représentants au sein de l’institution électorale. On remarque particulièrement l’Église catholique romaine, le secteur privé, l’université et la presse.

La plupart des personnalités, faisant partie du Cep, sont d’illustres inconnus, qui n’ont eu, jusqu’à présent, aucune participation à la vie publique.

Le nouveau Cep doit organiser un referendum pour l’adoption d’une nouvelle Constitution, alors que la loi-mère en vigueur interdit formellement l’organisation de referendum. Il doit également organiser les prochaines élections locales, municipales, législatives et présidentielles.

Au niveau des réseaux sociaux, les échanges vont bon train autour de la nouvelle disposition des autorités. Un ton sarcastique prévaut, sans écarter ses impacts négatifs supposés sur l’avenir de la construction démocratique en Haïti.

Les 8 membres restants sur 9 du précédent Cep, qui avaient été nommés en l’année 2016, sous le gouvernement provisoire, avaient annoncé leur retrait en bloc dans une lettre en date du 24 juillet 2020, adressée au président Jovenel Moïse. [gp apr 19/09/2020 11:00]