Dépêches

Pressions américaines en faveur de la mise en place d’un nouveau Conseil électoral en Haïti

« Il y a des conséquences pour ceux qui y font obstacle »
jeudi 17 septembre 2020

P-au-P., 17 sept. 2020 [AlterPresse] --- Les États-Unis pressent Haïti de former un nouveau Conseil électoral provisoire et mettent en garde tous les acteurs qui s’y opposeraient, selon des tweets de l’ambassade américaine à Port-au-Prince, consultés par AlterPresse.

« Haïti doit faire son travail et former un nouveau @cep_haiti avec des membres ayant une réputation d’intégrité, d’honnêteté et de compétence pour organiser un processus électoral libre et juste. Il y a des conséquences pour ceux qui y font obstacle », lit-on dans un des tweets relayant les propos d’un officiel du département d’État non identifié.

La publication de l’arrêté nommant les membres du Cep est annoncée officiellement sans délai, dans un contexte tendu. Les attaques de gangs armés dans les quartiers populaires et les violentes protestations du groupe « Fantômes 509 », se réclamant de la police nationale, se multiplient.

La présidence a fait part cette semaine de sa détermination à créer un environnement propice aux élections et lancé un nouvel appel au dialogue, adressé à tous les acteurs politiques.

Des partis d’opposition ont, pour leur part, annoncé un nouveau calendrier de mobilisation anti-gouvernementale.

Les 8 membres restants sur 9 du précédent Cep, qui avaient été nommés en l’année 2016, sous le gouvernement provisoire, avaient annoncé leur retrait en bloc dans une lettre en date du 24 juillet 2020, adressée au président Jovenel Moïse. [gp apr 17/09/2020 02 :00]