Dépêches

Haïti : Vives condamnations du secteur médiatique contre les menaces proférées à l’encontre de la Radio Télé Vision Caraïbes


lundi 14 septembre 2020

P-au-P, 14 sept. 2020 [AlterPresse] --- La Radio Télé Vision Caraïbes (Rtvc) et des associations de médias condamnent vivement les menaces et les tentatives d’intimidation, dirigées contre la Rtvc, dans des notes séparées, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Ces menaces se sont amplifiées, sur les réseaux sociaux, avec l’entrée en scène de plusieurs organisations anonymes, qui annoncent des attaques imminentes contre le bâtiment de la radio à la rue Chavannes » (à Port-au-Prince), relève la radio Télé Vision Caraïbes, qui dénonce ces menaces, dont elle fait l’objet depuis un certain temps.

La Rtvc indexe « des mains manipulatrices, ayant des projets inavouables et inavouées, qui tentent de détruire l’image et la réputation de la station, incarnant la pluralité idéologique de la Rtvc, en assimilant la station au parti politique au pouvoir ».

De son côté, l’Association nationale des médias haïtiens (Anmh) s’élève contre les menaces et les tentatives d’intimidation, dirigées contre la Radio Télé Vision Caraïbes.

« La liberté de la presse, quand elle est questionnée ou menacée, constitue un signal clair de dangers imminents sur la construction démocratique », soutient l’Anmh.

L’Anmh déplore les incidents répétés, les agressions éparses contre des médias et des journalistes qui doivent, selon elle, « alerter l’opinion publique et l’ensemble du corps social sur un projet mort-né de remettre le pays sur les sentiers battus de la pensée unique typique des périodes dictatoriales, qui ont mis en veilleuse l’ensemble des libertés publiques ».

Tout en déplorant les menaces de toutes sortes ainsi que les actes d’intimidation contre la presse, l’Association des médias indépendants d’Haïti (Amih) invite la Rtvc ainsi que les médias et les journalistes, en général, à poursuivre leur travail de formation et d’information, avec courage et sans désemparer.

« Aucun individu ou groupe d’individus ne peut prétendre pouvoir ravir au peuple haïtien ce qu’il a acquis au prix d’énormes sacrifices : une information libre et sans contraintes ».

Pour sa part, le Ministère de la culture et de la communication réclame des autorités compétentes, une intervention urgente, en vue de protéger la Radio Télé Vision Caraïbes, face à ces menaces.

« La presse est libre d’exercer sa mission, dans un cadre de respect des normes éthiques, ou déontologiques. En ce sens, dans l’exercice de leur profession, nul média, quel qu’il soit, nul journaliste, quel qu’il soit, ne doivent être inquiétés ».

Lors de mouvements de protestations contre le pouvoir, plusieurs véhicules ont été incendiés, lors d’une attaque perpétrée, le dimanche 23 février 2020, contre les locaux de la Radio Télé Vision Caraïbes. [emb rc apr 14/09/2020 14:40]