Haïti - Sécurité et droits humains : La capitale Port-au-Prince de nouveau paralysée, le 14 septembre 2020, en prévision d’éventuelles turbulences

P-au-P, 14 sept. 2020 [AlterPresse] --- Les activités globales sont paralysées, ce lundi 14 septembre 2020, dans la capitale, Port-au-Prince, en prévision d’éventuelles turbulences, prévues par des groupes de nature non encore déterminée, observe l’agence en ligne AlterPresse.

La présence d’écolières et d’écoliers en uniformes n’a pas été remarquée dans la matinée. La circulation automobile était complètement bloquée, en différents endroits dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Dès le dimanche 13 septembre 2020, vu la volatilité de la situation sécuritaire et par mesure de précautions, plusieurs établissements scolaires et professionnels avaient annoncé leur fermeture, à partir du lundi 14 septembre 2020.

Ce 14 septembre 2020, des barricades de pneus usagés enflammés sont placées sur certaines artères, comme à Delmas (au nord-est), à Sarthes, sur la route nationale No. 1 (périphérie nord), à l’avenue Poupelard (centre-ville de Port-au-Prince)…

Suite aux avertissements du groupe dénommé Fantom 509 d’obédience obscure, jusqu’à date, de mettre la capitale sens dessus dessous, ce lundi, un climat de tension planait dans la plupart des rues.

En plus de véhicules de l’État, des mains inconnues ont mis le feu à un bureau de l’Office national d’identification (Oni), à Delmas 31.

Informant combien ses agents de sécurité ont subi un grand choc psychologique, les responsables de l’Oni dénoncent cette attaque, dont l’institution vient d’être victime, dans un communiqué rendu public ce lundi 14 septembre 2020.

Une quantité de matériels, de valeur non encore estimée, ont été détruits dans les flammes de l’incendie du 14 septembre 2020 au bureau de l’Oni à Delmas 31.

Entre-temps, des groupes de protestataires défilent dans différentes rues, pour faire valoir des revendications, dont la teneur n’est pas encore précisée. [dj emb rc apr 14/09/2020 11:30]