Politique : Des dispositions gouvernementales annoncées pour freiner la dégradation de l’environnement en Haïti

P-au-P, 27 août 2020 [AlterPresse] --- Le Ministère de l’environnement (Mde) annonce un ensemble d’actions, visant à freiner la dégradation de l’environnement en Haïti, dans un communiqué, en date du mercredi 26 août 2020, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Mettre en terre au moins 10 millions de plantules dans les bassins hydrographiques dénudés, les plaines et le littoral, avec un taux de succès de 95% : tel est l’objectif, que se donne le Ministère de l’environnement, d’octobre 2020 à décembre 2021.

Les centres de germoplasme devraient également être dynamisés pour alimenter la campagne Nou pral plante dlo, dans le cadre du programme « Montagne économique verte et village routier par intersection communale ».

Le gouvernement prévoit également de prendre d’autres mesures, pour freiner le déboisement et les pratiques anarchiques, en matière de construction et d’extraction dans les carrières et les rivières.

Des alternatives énergétiques et des mesures incitatives (jardins garde-manger) ont été aussi identifiées, pour réduire la pression sur les ressources ligneuses et les sols, réhabiliter les aires protégées et renforcer la surveillance environnementale dans les zones à risque et à forte sensibilité écologique.

Un appel est lancé à la participation citoyenne autour d’une entraide collective dénommée Koukouwouj pour sauver l’environnement.

Un protocole est déjà signé entre une vingtaine d’Organisations de la société civile (Osc), trois ministères, dont les Ministères de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), de la jeunesse, des sports et de l’action civique (Mjsac), et le Conseil de recteurs, présidents, dirigeants d’universités en Haïti (Corpuha).

Des contacts sont en cours auprès des municipalités, des Conseils d’administrations des sections communales (Casec), des organisations religieuses, associations de jeunes et de femmes, selon le Ministère de l’environnement.

Le Ministère de l’environnement se dit interpellé par le cri d’alarme et les revendications de la population sur l’état critique de l’environnement, l’une des causes majeures de plusieurs pertes en vie humaines et matériels, lors du passage de la tempête tropicale Laura sur Haïti, le dimanche 23 août 2020.

Le dimanche 23 août 2020, la tempête tropicale Laura a fait 20 personnes mortes, 5 portées disparues, 4 blessées et 198 familles sinistrées dans le pays, selon un bilan partiel.

Le Mde présente ses sympathies aux familles des personnes décédées et des personnes disparues, durant le passage de la tempête Laura. [mj emb rc apr 27/08/2020 14:53]