Intempéries : Des évaluations en cours sur l’étendue des pertes et dégâts, suite au passage de la tempête Laura sur Haïti

P-au-P, 24 août 2020 [AlterPresse] --- Des évaluations sectorielles seraient en cours, en vue d’une mise à jour des pertes et dégâts enregistrés, suite au passage, le dimanche 23 août 2020, de la tempête Laura sur Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

9 personnes mortes, dont 5 dans le département de l’Ouest et 4 dans le Sud-Est, et 2 autres portées disparues, dont une femme et un bébé au niveau du département de l’Ouest, ainsi que de nombreux dégâts matériels, dus à des inondations, ont été enregistrés dans le pays, lors du passage de la tempête tropicale Laura.

Parmi les cinq personnes décédées dans l’Ouest, on retrouve un homme retrouvé dans les eaux de Bicentenaire, deux femmes (Pèlerin, à l’est de Pot-au-Prince), un homme (Girardeau, Pétionville) et une mère de quatre enfants, décédée à la Ruelle la Paix à Cité militaire (au nord de Port-au-Prince).

Dans le département du Sud-Est, un garçon de 8 ans est mort, après une chute d’arbre sur sa maison dans la localité de Cachiman, au centre-Ville d’Anse- à –Pitres.

Deux personnes, dont une femme quinquagénaire et une autre âgée d’environ 70 ans, ont été emportées par les eaux, respectivement dans la section communale de Marbial et dans la commune de Marigot.

Un homme a été aussi emporté par les eaux dans la localité de Peredo (Sud-Est).

Dans un rapport partiel, la Protection civile fait également état de 4 maisons détruites, dont 3 dans l’Ouest à Pétionville et une dans le Sud-Est, et de 3 maisons endommagées dans le Plateau central, dont la toiture d’une d’entre elles a été emportée par le vent dans la commune de Thomassique, localité Rodero.

30 personnes, dont 15 femmes, 8 enfants et 7 hommes, ont été évacuées dans 4 abris provisoires au niveau du département du Sud-Est, plus précisément dans les communes de Jacmel et de Belle-Anse.

La tempête tropicale Laura a entraîné les crues des principales rivières du pays et la montée des eaux au niveau du lac de Péligre (Plateau central).

Le tronçon de route, reliant les communes de La Vallée de Jacmel et de Bainet, dans la zone de Tikita, a été coupé.

Le pont de Cayes-Jacmel (Sud-Est) a été enseveli sous des alluvions, coupant complètement l’accès de cette route départementale.

Les vols, retardés au niveau de l’aéroport international de Port-au-Prince, dans la matinée du dimanche 23 août 2020, ont pu reprendre en cours de journée.

Plusieurs équipes ont été déployées, par le Ministère des travaux publics, transports et communications (Mtptc), pour effectuer le déblaiement des voies à Tabarre (municipalité au nord-est de la capitale), sur la route nationale # 2 (vers le sud de Port-au-Prince), à Pèlerin (à l’est de la capitale) et à Diegue (située à Pétionville, dans le département de l’Ouest d’Haïti).

Le bilan sommaire en cours, concernant l’agriculture et l’environnement, serait lourd, selon la protection civile, qui appelle à planifier un survol des zones inondées pour une mise à jour du niveau d’impacts et des évaluations sectorielles.

La protection civile suggère aussi de fermer les écoles, ce lundi 24 août 2020, au niveau des départements, et de les analyser au cas par cas pour le mardi 25 août 2020.

Continuer la sensibilisation de masse, encourager les communautés des zones à risques, particulièrement à regagner des lieux sûrs, et renforcer la coordination avec les départements pour faire remonter les informations nécessaires à la réponse d’urgence, sont parmi les propositions formulées par la protection civile. [mj emb rc apr 24/08/2020 13:55]