Dépêches

Haïti-Électricité : Corrections en cours, dans le contrat avec la compagnie General Electric, après l’avis défavorable de la Cscca


mardi 18 août 2020

P-au-P, 18 août 2020 [AlterPresse] --- Des corrections seraient en cours, dans le contrat signé entre le gouvernement de facto et la compagnie General Electric, suite aux recommandations faites par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Des techniciens du Ministère des travaux publics, transports et communications (Mtptc) travailleraient à corriger le contrat, selon un tweet du secrétaire d’État à la communication, Eddy Jackson Alexis.

Une séance de travail avec les cadres de la Cscca serait même envisagée.

Ce projet de contrat de 57 millions de dollars américains (US $ 1.00 = 125.00 gourdes ; 1 euro = 145.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2:10 gourdes aujourd’hui), pour la construction d’une centrale électrique de 55.5 mégawatts à Carrefour (municipalité au sud de la capitale, Port-au-Prince) été renvoyé au Mtptc, pour non conformité avec les normes administratives, selon la Cscca.

Ce projet de contrat pour l’ingénierie détaillée, la fourniture et la construction d’une centrale électrique à double combustible (diesel et GPL ou gaz naturel) de 55.5 MW, dans la commune de Carrefour, au coût de 57,488,000.00 dollars américains, pour une durée d’exécution de 50.5 semaines, a été soumis, le 6 août 2020, à la Cscca.

« La demande de cotation a été adressée à « GENERAL ELECTRIC GAS POWER business », alors que ce nom est différent de ceux des deux entreprises, qui constituent le groupement conjoint : « GENERAL ELECTRIC INTERNATIONAL, INC. et GE GLOBAL PARTS & PRODUCTS, GmbH », lit-on dans un avis de la Cscca.

La compagnie publique Électricité d’Haïti (Ed’h) a été chargée, par le gouvernement haïtien, de prendre des mesures, en vue de recruter une entreprise pour la construction d’une centrale au gaz de 55.5 MW dans la commune de Carrefour, alors que la décision, prise en Conseil des ministres, habilitant l’Ed’h à le faire, n’est pas jointe au dossier, rappelle la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif. [emb rc apr 18/08/2020 12:25]