Dépêches

Politique : Nécessité de discussions multisectorielles pour assurer la passation du pouvoir en Haïti


vendredi 7 août 2020

P-au-P, 07 août 2020 [AlterPresse] --- La Coalition de la jeunesse haïtienne pour l’intégration (Cojhit) encourage le président Jovenel Moïse à s’élever à la hauteur de ses responsabilités historiques, en initiant des discussions appropriées, avec tous les secteurs politiques et de la société civile, en vue d’assurer la passation du pouvoir le 7 février 2021, date d’échéance de son mandat, dans une prise de position, en date du jeudi 6 août 2020, transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Quoi qu’il advienne, rappelle la Cojhit, la fin d’un mandat présidentiel marque le début d’un nouveau mandat constitutionnel, précise clairement l’article 134.2 de la version amendée de la Constitution de 1987.

Cette modification, apportée à l’article 134.2, permet d’affirmer que le mandat constitutionnel de Jovenel Moïse a bel et bien débuté le 7 février 2016, à partir du départ du président Michel Joseph Martelly, qui a laissé un vide présidentiel entre le 7 février et le 13 février 2016.

Ensuite, Jocelerme Privert a occupé le palais national entre le 14 février 2016 et le 6 février 2017, releve la Coalition de la jeunesse haïtienne pour l’intégration.

Jovenel Moïse doit laisser le pouvoir le 7 février 2021, en vue de la mise en place d’un gouvernement de transition, exigent plusieurs autres secteurs, notamment politiques. [mj emb rc apr 07/08/2020 15:09]