Dépêches

Politique : « Illégitime » et « aveugle », le processus de formation d’un nouvel organisme électoral en Haïti, selon diverses organisations sociales et personnalités


vendredi 7 août 2020

P-au-P, 07 août 2020 [AlterPresse] --- La démarche du président Jovenel Moïse, visant à former un nouveau Conseil électoral provisoire (Cep), est « illégitime » et « aveugle », estiment plusieurs organisations sociales et personnalités [1], dans une déclaration conjointe transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Tout en critiquant les manœuvres du président Jovenel Moïse, pour mettre sur pied un nouveau Cep, ces organisations et personnalités lancent aussi une mise en garde aux décideurs et secteurs de la société civile, sollicités dans cette démarche.

Jovenel Moïse sera tenu pour responsable du risque d’aggravation de la crise politique, en persistant dans ses démarches pour l’organisation de prochaines élections dans le pays, avertissent-elles.

« Il serait donc très dommageable, pour le pays, si des secteurs, jouissant, jusqu’ici, d’un certain niveau de crédibilité auprès de la population haïtienne, se laissaient entraîner dans une action politique aussi irréfléchie ».

Les autorités étatiques sont également appelées à créer un climat de dialogue réel entre les différentes actrices et différents acteurs de la vie nationale.

Les organisations et personnalités, signataires de la présente déclaration, exhortent les citoyennes et citoyens haïtiens à faire preuve de la plus grande vigilance « pour éviter à ce pays, déjà en lambeaux, de nouveaux épisodes de convulsions politiques, dévastatrices pour l’économie et génératrices de plus de misère ».

Les mises en garde d’organisations sociales et de personnalités en Haïti, contre les manœuvres de Jovenel Moïse, n’empêchent pas le secrétaire général de l’Organisation des États américains (Oea), l’Uruguayen Luis Almagro, de déclarer « saluer l’initiative d’entreprendre des consultations pour la mise en place d’un nouveau Cep », dans un tweet.

Encore une fois, Luis Almagro n’a aucune gêne à demander à tous les secteurs de participer aux dites consultations de Jovenel Moïse, en vue des prochaines échéances électorales en Haïti. [dj emb rc apr 07/08/2020 11:15]

[1Les organisations et personnalités, signataires de la présente déclaration, sont Jurimédia, l’Association des consommateurs éclairés et engagés d’Haïti (Aceeh), le Réseau civisme et droits de la personne (Recidp), le Centre information- éducation-loisirs-Sports (Ciels), le Réseau d’appui à la décentralisation au développement local (Raddel), le Centre de formation citoyenne et d’appui au développement (Cefcad), l’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti (Ocnh), l’organisation Konbit nasyonal pou chanje Ayiti (Konacha), la Société de militantes et militants pour la solidarité (Sms), le Mouvman peyizan Akildinò (Mpa) ; Albert Pierre-Paul Joseph, sociologue et entrepreneur, Rico Chéristin, spécialiste en éducation, Vitalème Accéus, sociologue, Genty Antoine, technicien médical, Frantz Toussaint, linguiste et entrepreneur, Gérard Fils Pierre, spécialiste en suivi- évaluation, Joël Clairésia, spécialiste en éducation et professeur, Hans-Berry Jacques, juriste et professionnel en communication.