Dépêches

Haïti : Partis, organisations, regroupements politiques et personnalités s’engagent à trouver un accord commun pour remplacer Jovenel Moïse


jeudi 23 juillet 2020

P-au-P, 23 juill. 2020 [AlterPresse] --- Ramener le pays sur la voie du fonctionnement régulier des institutions, trouver un accord politique entre les secteurs politiques et les autres secteurs de la vie nationale sur les modalités pour remplacer Jovenel Moïse et réaliser la période de transition sont parmi les objectifs, visés par divers partis, organisations, regroupements politiques ainsi que des personnalités [1], dans une déclaration commune, dite déclaration de juillet 2020, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

À travers cette transition, ces structures politiques et personnalités souhaitent lutter contre la corruption, établir un climat de sécurité dans le pays, organiser une conférence nationale, réviser la Constitution, réaliser les procès sur la dilapidation des fonds PetroCaribe (de l’aide vénézuélienne à Haïti) ou de toutes autres ressources du trésor public, ainsi que sur les massacres perpétrés dans les quartiers populaires, en vue d’obtenir justice pour les victimes.

Il convient également de renforcer l’administration publique en rétablissant la confiance dans l’État, assainir les finances publiques, promouvoir des réformes économiques en établissant un climat favorable aux investissements, à la création d’emplois et au développement de la production nationale, entre autres.

Ces structures politiques et personnalités s’engagent à travailler ensemble, en vue de freiner les dérives du président Jovenel Moïse au pouvoir.

Ces structures entendent aussi faire échec au projet de coup d’État électoral, qui serait concocté par le pouvoir en place.

Quelle que soit la période de réalisation des élections, personne ne pourrait prendre le pouvoir entre les mains du Parti haïtien tèt kale (Phtk), a déclaré Jovenel Moïse, dans le cadre d’un dialogue communautaire, le dimanche 19 juillet 2020, à Port-au-Prince.

Ces partis, organisations, regroupements politiques et personnalités appellent à forcer Jovenel Moïse à respecter les prescrits de la Constitution haïtienne, relatifs à la l’échéance de son mandat présidentiel, le 7 février 2021. [mj emb rc apr 23/07/2020 10:15]

[1Les partis, organisations, regroupements politiques et personnalités, signataires de la déclaration d’engagement de juillet 2020, sont le Secteur dit démocratique et populaire, les partis politiques Organisation du peuple en lutte (Opl), Verite, Veye yo, Inifòs, la Fusion des socio-démocrates (Fusion), Ayiti an aksyon (Aaa), les personnalités Jean Marie Théodat, Daniel Supplice, Édouard Paultre, entre autres.