A travers Haiti

Santé : Risque d’une deuxième vague de Covid-19 au cours du mois d’octobre 2020 en Haïti ?


jeudi 16 juillet 2020

Île de la Gonâve, (Haïti) 15 juill. 2020 [AlterPresse] --- La république d’Haïti courrait le risque d’une deuxième vague de la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus), au cours du mois d’octobre 2020, en fonction de la tendance de la grippe en Haïti, augure l’administrateur de l’hôpital public de l’Île de la Gonâve, le docteur Wiknique Pierre, épidémiologiste et responsable du centre de dépistage mis en place sur l’île de la Gonâve, qui intervenait, ce mercredi 15 juillet 2020, à l’émission FwoteLide, sur AlterRadio 106.1 Fm.

Une même tendance de la grippe a été remarquée en Haïti, depuis la confirmation officielle, le jeudi 19 mars 2020, des 2 premiers cas d’infection au Covid-19.

« Pendant la montée des cas de Covid-19, la grippe a également augmenté. C’est ce qui explique que beaucoup de gens ont été atteints de la grippe, bien qu’ils n’aient pas tous été infectés du virus de Covid-19 ».

« La pandémie du nouveau coronavirus suit également la tendance à la baisse de la grippe. A partir du mois d’octobre 2020, il pourrait avoir une deuxième vague, un pic de la grippe. Entre les mois d’octobre et de novembre, il existe une tendance, consistant à avoir une deuxième vague, en Haïti, dans les pays tropicaux, puisque nous allons rentrer dans la saison d’hiver », relève Dr. Wiknique Pierre.

Cette nouvelle vague dépendra du niveau de transmission de la maladie.

Dans les pays tropicaux comme Haïti, les virus de la grippe et de Covid-19 pourraient se transmettre de la même manière, causant également des problèmes respiratoires, rappelle-t-il, conseillant aux gens de se protéger les yeux, la bouche et le nez, qui sont les portes d’accès de tous les virus grippaux.

Ces derniers temps, la montée et la descente des cas de Covid-19 seraient fonction de la quantité de tests volontaires de dépistage des gens. Certaines personnes sont obligées de faire des tests de dépistage pour pouvoir voyager, entres autres.

Wiknique Pierre appelle au respect des mesures-barrières et à la mise en place de dispositions institutionnelles pour éviter une endémicité du virus de Covid-19 en Haïti.

Le centre de dépistage, mis en place depuis le 7 juin 2020, sur l’Île de la Gonâve, a réalisé environ 70 prélèvements, dont 3 décès sur 30 cas de contamination confirmés.

Pointe-à-Raquette, l’une des deux communes (avec Anse-à-Galets) de l’Île de La Gonâve, est la seule commune du département de l’Ouest, qui n’a pas encore eu officiellement de cas confirmés d’infection au Covid-19.

Il n’y a pas d’institutions sur l’île, capables de faire une mise en quarantaine, faute d’espaces appropriés.

Un suivi est effectué auprès des malades, qui reçoivent des appels tous les 2 jours sur leur état de santé. Des équipes se déplacent chez eux pour faire les suivis nécessaires, informe Dr. Wiknique Pierre. [mj emb rc apr 15/07/2020 18:50]