Dépêches

Droits humains : L’ambassade de France en Haïti déplore les attaques sanglantes de gangs armés, dans les quartiers populaires de Port-au-Prince


mercredi 15 juillet 2020

P-au-P, 15 juill. 2020 [AlterPresse] --- L’ambassadeur de France accrédité en Haïti, Jose Gomez, dit déplorer profondément les attaques sanglantes de gangs armés, dans les quartiers populaires de Port-au-Prince, dans un discours prononcé à l’occasion de la fête nationale française, le mardi 14 juillet 2020, et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Les habitantes et habitants de ces quartiers populaires « vivent souvent dans la terreur et sont contraints de quitter leurs domiciles pour fuir la violence ».

« Ces quartiers et leurs habitants ont le droit à la paix et à la sécurité. Les meurtriers et les bandits doivent être traduits en justice. Ces organisations criminelles font peser un risque majeur sur la démocratie haïtienne », alerte l’ambassade de France en Haïti.

Méridina Fleurimont, une enfant de 8 mois, a été atteinte, mortellement, d’une balle perdue, lors d’affrontements, dimanche matin 12 juillet 2020, entre groupes armés rivaux, dans le quartier de Belekou, à Cité Soleil (grande municipalité populaire, au nord de la capitale, Port-au-Prince).

Il y a eu aussi de fortes tensions, le lundi 13 juillet 2020, en divers endroits à Port-au-Prince.

De janvier à juin 2020, la commission épiscopale (catholique romaine) Justice et Paix (Ce-Jilap) a recensé 243 cas de morts violentes, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince. [emb rc apr 15/07/2020 11:20]