Développement durable

Covid-19 : Un renforcement du système de santé en Haïti, avec l’acquisition d’une vingtaine de générateurs d’oxygène ?, selon le Mspp


mardi 14 juillet 2020

P-au-P, 14 juill. 2020 [AlterPresse] --- Une vingtaine de générateurs d’oxygène, seront installés dans des hôpitaux publics du pays, fait savoir le directeur général du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), Dr. Lauré Adrien, lors d’une conférence de presse, le lundi 13 juillet 2020, dont des extraits ont été diffusés, ce mardi 14 juillet 2020, à l’émission FwoteLide, sur AlterRadio 106.1 Fm.

16 de ces générateurs d’oxygène ont été achetés avec des fonds publics et les 4 autres avec des fonds privés.

Ces équipements, acquis dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus), devraient renforcer le système de santé en Haïti, se félicite Dr. Adrien.

Tous les appareils ne sont pas encore disponibles dans le pays.

Seulement 9 d’entre eux sont déjà sur le territoire national. 5 sont en train d’être mis en place, alors que 4, en cours de dédouanement, devront arriver à la date limite du vendredi 17 juillet 2020, s’il n’y a aucun inconvénient.

8 générateurs d’oxygène sont attendus par avion venant de la France.

Le premier appareil a été placé dans le département du Nord-Ouest. Pour des raisons d’espace et de commodité, la direction départementale de la santé publique a placé l’appareil dans une institution privée à but non lucratif et à vocation de santé publique.

Un appareil a été placé dans le Nord-Est, dans la commune de Fort-Liberté.

Chacun de ces appareils achetés consomment à eux seuls environ 40 kilowatts d’électricité.

L’appareil doit être accompagné d’une génératrice, si l’hôpital n’est pas en mesure de lui fournir la quantité de courant électrique nécessaire, selon le docteur Adrien.

Le département de l’Artibonite dispose de son propre générateur, qui n’a pas encore été mis en marche.

Pendant cette pandémie de nouveau coronavirus, les experts se sont rendu compte qu’il n’est pas vraiment nécessaire d’avoir des respirateurs artificiels pour sauver les gens, mais plutôt une grande capacité en oxygène, fait savoir le Mspp.

« Dans le pays, nous avions eu de grandes déficiences, par rapport aux besoins des hôpitaux en matière d’oxygène ».

« Ces appareils constituent des acquis solides pour le système de santé. Aujourd’hui, ils servent à la lutte conte l’épidémie de Covid-19. Demain, ils vont aider aux soins d’un enfant en détresse, qui a besoin d’oxygène, et/ou d’une femme enceinte, qui doit faire une césarienne, entre autres ».

Il y a, ces dernières semaines, une diminution des cas positifs, liés au nouveau coronavirus, constate, par ailleurs, la titulaire de facto du Mspp, la docteure Marie Gréta Roy Clément.

« Le nombre de personnes testées positives au nouveau coronavirus a diminué, par rapport à la mi-mai 2020. La majorité des tests réalisés se sont révélés positifs, passant de 50% à moins de 30% ».

Des instructions sont passées aux directeurs départementaux de la santé publique, au niveau de la frontière, en vue de mettre sur pied des points de détection du nouveau coronavirus dans les 4 points officiels (Malpasse/Malpaso-Jimani, Anse-à-Pitres/Pedernales, Belladère/Comendador-Elías Piña, Ouanaminthe/Dajabón) - respectivement dans l’Ouest, le Sud-Est, le Plateau central et le Nord-Est d’Haïti - entre la République Dominicaine et Haïti, informe Marie Gréta Roy Clément.

Cette disposition est adoptée dans l’objectif d’avoir le contrôle sur la santé des compatriotes, qui reviennent du territoire voisin d’Haïti, et de réduire le nombre de cas importés.

Le fait que les Haïtiennes et Haïtiens préfèrent passer dans les nombreux points de passage, non officiels sur la frontière haïtiano-dominicaine, complique le travail du Mspp, regrette-t-elle.

Trois centres de dépistage ont été mis en place dans le département de l’Ouest, suite à l’initiative de la Direction de l’épidémiologie, des laboratoires et de la recherche (Delr) et de ses partenaires.

L’Île de la Gonâve (située dans le département de l’Ouest) dispose également de son site de dépistage du nouveau coronavirus.

180 personnes sont maintenant en quarantaine institutionnelle et 5,296 personnes en quarantaine domiciliaire, indique le Mspp.

1,305 lits avec oxygène sont disponibles pour un taux d’occupation de 14% sur tous les sites de prise en charge de Covid-19.

En Haïti, les hommes sont les plus infectés au nouveau coronavirus que les femmes, comme c’est le cas dans tous les pays du monde.

59.24% d’hommes sont atteints de la maladie contre 40.76% de femmes.

Du jeudi 19 mars au lundi 13 juillet 2020, (un nombre de) 6,727 cas d’infection au virus de Covid-19, dont 139 personnes décédées, ont été confirmés en Haïti, sur 14,438 tests effectués. Le taux de létalité est de 2.07%, soit 139 morts.

« La population devrait apprendre à vivre avec la pandémie, car on n’est pas certain de la fin de la maladie », souligne le Dr. Patrick Dély, responsable de la Direction d’épidémiologie, des laboratoires et de la recherche (Delr).

Les risques sont encore là, nous devons alors redoubler d’efforts, contrairement à ce que pensent des gens, qui observent un relâchement dans les mesures de précaution, conseille Dély.

Le docteur Patrick Dély appelle, alors, les organes de la presse à sensibiliser davantage la population sur les mesures de prévention contre le nouveau coronavirus, pour éviter une autre vague de Covid-19 sur le territoire national.

« Nous sommes obligés d’être plus vigilants », renchérit, pour sa part, le Dr. Martial Benêche, responsable de la Direction sanitaire de l’Ouest (Dso).

Le Mspp et ses partenaires ont pris toutes les dispositions pour tester systématiquement toutes les personnes, revenant de la République Dominicaine, à travers le point officiel Malpasse, localité dans la commune de Ganthier, et présentant des symptômes, qui s’apparenteraient au nouveau coronavirus.

En République Dominicaine, qui garde sa frontière fermée avec Haïti (contrairement aux dispositions d’ouverture déclarées par le gouvernement de facto en Haïti), l’épidémie de Covid-19 continue de grimper (Ndlr : à la date du mardi 14 juillet 2020, 910 morts ont été enregistrés sur un total de 46,305 cas d’infection au nouveau coronavirus, dont 23,134 « récupérés » sur le territoire voisin d’Haïti).

Dans les zones frontalières, les cas continuent d’augmenter, fait remarquer le Mspp, soulignant combien il est nécessaire de monter la garde au niveau des différents points frontaliers non officiels (Ndlr : il y a environ 104 points non officiels de passage, sur la frontière d’Haïti avec la République Dominicaine, a dénombré le Réseau frontalier Jeannot Succès / Rfjs), dont Fonds-Verrettes et Cornillon/Grand-Bois (département de l’Ouest). [mj emb rc apr 14/07/2020 16:50]