Perspectives

Haïti-Politique et Droits humains : 1 bébé de 8 mois tué par balle à Cité Soleil…Fortes tensions, le 13 juillet 2020, en divers endroits à Port-au-Prince

Incendie au poste de police de Laboule 12, à la suite d’une altercation
lundi 13 juillet 2020

P-au-P, 13 juillet 2020 [AlterPresse] --- Une enfant de 8 mois, a été atteinte, mortellement, d’une balle perdue, lors d’affrontements, dimanche matin 12 juillet 2020, entre groupes armés rivaux, dans le quartier de Belekou, à Cité Soleil (grande municipalité populaire, au nord de la capitale, Port-au-Prince), selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

Le commissaire du gouvernement ad interim, près le tribunal civil de Port-au-Prince, Me. Jacques Lafontant, déclare avoir demandé à la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj) de mener une enquête sur les circonstances de la mort de cette enfant.

La mort de cette enfant, dans ces circonstances, a provoqué la consternation et l’émoi chez les parents et proches, mais aussi sur les riveraines et riverains à Cité Soleil.

Depuis plusieurs semaines, les tirs d’armes sont redevenus légion dans la grande agglomération populaire de Cité Soleil, où des gangs armés cherchent à imposer leur loi, en vue de contrôler les différents quartiers dans cette commune.

Ce lundi 13 juillet 2020, un incendie a éclaté dans le poste de police de Laboule 12 (à l’est de la capitale, Port-au-Prince), suite à une altercation entre un policier national et un chauffeur de moto-taxi.

Après que le policier national eut tiré sur le chauffeur de moto-taxi, qui n’aurait pas voulu présenter son permis de conduire, le feu s’est déclaré dans le poste de police à Laboule 12. Ce qui a créé de la panique et une situation de tension dans la zone ainsi que sur la route de Kenscoff, selon les témoignages obtenus par AlterPresse.

Comme la semaine dernière, beaucoup d’endroits, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, ont vécu, ce lundi 13 juillet 2020, une situation de tensions et d’agitation.

Des barricades ont été installées à Drouillard, sur la route nationale # 1, sur les ponts de Croix-des-Missions (au nord de la capitale) et de Tabarre (au nord-est). Des pneus usagés enflammés ont été dressés au niveau des carrefours Clercine et Fleuriot (périphérie nord-est de la capitale), où des tirs d’armes ont été entendus.

En province, une situation tendue a aussi régné, ce 13 juillet 2020, à Anse-Rouge (département de l’Artibonite) et Belladère (Plateau central).

Ces derniers jours, la tension a remonté sur le territoire national, avec les manœuvres des gangs armés, qui semblent bénéficier de la complaisance d’autorités politiques et de l’impunité du système judiciaire.

Quotidiennement, les gangs armés étendent leurs tentacules partout sur le territoire national, sur les routes nationales, dans les sections communales, dans les villages et les quartiers, sans être nullement inquiétés par la justice et la police.

De janvier à juin 2020, la commission épiscopale (catholique romaine) Justice et Paix (Ce-Jilap) a recensé 243 cas de morts violentes, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Le contexte politique n’est pas à l’apaisement, avec la multiplication de décrets illégaux du gouvernement, pris sans concertation avec les différents secteurs concernés, ainsi que de décisions s’apparentant à des velléités dictatoriales, dénoncent organismes de droits humains et organisations politiques.

Après avoir déclaré la fin de mandat de sénateurs, le lundi 13 janvier 2020, rendant, du coup, le parlement inopérant, avec la fin de mandat de l’ensemble des députés, le président Jovenel Moïse a nommé, le 4 mars 2020, un gouvernement de facto. Début juillet 2020, il a pris le contrôle des municipalités en nommant 141 conseils d’agents exécutifs intérimaires. Aucune disposition n’a été adoptée par l’équipe tèt kale pour le renouvellement des conseils municipaux élus, à travers des municipales crédibles.

Sur le plan économique, la population fait face à un coût de plus en plus élevé de la vie, des prix de produits essentiels de plus exorbitants (Ndlr : US $ 1.00 = 120.00 gourdes ; 1 euro = 136.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 2.10 gourdes aujourd’hui). [rf emb rc apr 13/07/2020 13:40]