Dépêches

Haïti-Justice : L’Office de la protection citoyenne exprime des réserves, sur la nomination d’Edler Guillaume à la tête du parquet de Croix-des-Bouquets


mercredi 8 juillet 2020

P-au-P, 08 juil. 2020 [AlterPresse] --- L’Office de la protection de la citoyenne et du citoyen (Opc) exprime des réserves, après l’installation de Me. Edler Guillaume comme commissaire du gouvernement par intérim près le tribunal civil de Croix-des-Bouquets (municipalité au nord-est de la capitale), dans une correspondance au titulaire de facto du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), Lucmane Délille, en date du 6 juillet 2020, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Edler Guillaume serait le co-auteur d’actes d’agressions et de sévices corporels sur Mireille Branchedor, avocate au barreau de Mirebalais (à environ 41 km au nord-est de la capitale, Port-au-Prince), souligne l’Opc, dans cette lettre adressée au Msjp.

« De telles décisions, constituent, Monsieur le ministre, des actes d’encouragement au phénomène de l’impunité, particulièrement les violences exercées à l’encontre des femmes et la pratique du trafic illicite de stupéfiants en Haïti », lit-on dans cette correspondance.

L’Opc se dit étonné de cette nomination, « faite au mépris du droit à la justice de Me. Mireille Branchedor face à ses agresseurs, le 21 janvier 2020 ».

La victime a eu de sérieux dommages physiques, selon son diagnostic médical assuré par le docteur Ronald Georges, rappelle l’Opc, tout en demandant au Ministère de la justice de rectifier sa décision de nomination. [dj emb rc apr 08/07/2020 12:55]