Dépêches

Haïti-Justice/Crise : Les associations de magistrats maintiennent leur mot d’ordre de grève générale, depuis le 1er juin 2020, au niveau de l’appareil judiciaire


mardi 30 juin 2020

P-au-P, 29 juin 2020 [AlterPresse] --- La grève générale, lancée depuis le lundi 1er juin 2020, au niveau de l’appareil judiciaire, est toujours maintenue, indiquent les associations de magistrats, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ce mot d’ordre de grève est maintenu « jusqu’à ce que des avancées réelles soient constatées dans les pourparlers entre ces deux instances » (les associations de magistrats et l’exécutif politique), insistent ces associations de magistrats.

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj) et l’exécutif ne parviennent pas encore à donner une réponse concrète aux revendications des magistrats, quatre (4) semaines après le lancement de ce mouvement, déplorent-elles.

L’Association professionnelle des magistrats (Apm), l’Association nationale des magistrats haïtiens (Anamah), le Réseau national des magistrats haïtiens (Renamah) et l’Association des juges de paix haïtiens (Ajupha) demandent au Cspj de satisfaire leurs revendications, consistant en la mise en place de meilleures conditions de travail, la réparation et la construction de sièges de tribunaux, entre autres.

Face à cete situation, plusieurs organisations de droits humains exhortent le gouvernement haïtien à chercher un dénouement à la crise, qui paralyse, depuis un mois, l’appareil judiciaire sur le territoire national. [emb rc apr 30/06/2020 13:00]