Développement durable

Santé : La cellule scientifique de gestion de la crise sanitaire craint un rebondissement du virus de Covid-19 en Haïti


jeudi 25 juin 2020

P-au-P, 25 juin 2020 [AlterPresse] --- La cellule scientifique de gestion de la crise sanitaire invite la population à ne pas baisser la garde, pour éviter un rebondissement de la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus) en Haïti.

« D’autres pays connaissent, de nos jours, un rebondissement des cas du nouveau coronavirus. Nous devons aussi envisager, chez nous, cette hypothèse », déclare le Dr. Jean Hugues Henrys, membre de la cellule scientifique, qui intervenait, ce jeudi 25 juin 2020, à l’émission FwoteLide sur AlterRadio 106.1 Fm.

« Si nous baissons la garde, nous devons en être conscients qu’il y aurait un rebondissement », avertit Dr. Jean Hugues Henrys, soulignant combien cette situation risquerait de compliquer les efforts pour combattre le virus.

Le médecin exprime ses inquiétudes par rapport au comportement de la population, en général, concernant les gestes-barrières à observer.

Le couvre-feu n’est plus respecté comme avant (dans les premiers jours de la confirmation officielle, le jeudi 19 mars 2020, des 2 premiers cas d’infection au Covid-19) sur le territoire national, où il y avait une diminution au niveau de la circulation.

« Même quand nous aurions passé le pic épidémique, qui correspond à une tendance, cela ne nous autoriserait pas à baisser la garde », affirme Henrys.

Toutes les recommandations de la cellule scientifique au sujet de la pandémie de Covid-19 restent encore valables jusqu’à date (jeudi 25 juin 2020).

Les autorités ne doivent pas, non plus, baisser la garde, pour éviter que l’épidémie se répande notamment dans les communes, qui sont moins touchées.

80% des cas de Covid-19 sont concentrés dans le département de l’Ouest, où se trouve la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Il y a un risque que des personnes contaminées rentrent dans le pays, avec la réouverture, annoncée pour le mardi 30 juin 2020, de l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince.

« Le système, mis en place, ne nous permet pas de connaître réellement le nombre de personnes infectées et décédées de Covid-19. Les chiffres, dont nous disposons, permettent d’avoir une tendance de l’évolution de la maladie, mais pas sa fréquence », explique le Dr. Jean Hugues Henrys.

Pour connaître la fréquence du virus, il faudrait appliquer d’autres méthodes, faire une enquête pour tester un échantillon représentatif de la population. Cette enquête nécessiterait des moyens matériels et des ressources humaines, estime le Dr. Jean Hugues Henrys, membre de la cellule scientifique de gestion de la crise sanitaire, due au Covid-19. [mj emb rc apr 25/06/2020 17:55]