A travers Haiti

Haïti-Justice/Agriculture : La Solidarite fanm ayisyèn dénonce les attaques contre sa ferme-école Délicia Jean à Saint-Michel-de-l’Attalaye


mercredi 24 juin 2020

Saint-Michel de l’Attalaye (Artibonite, Haïti) 24 juin 2020 [AlterPresse] --- La Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) dénonce les attaques perpétrées contre sa ferme-école Délicia Jean à Saint-Michel-de-l’Attalaye, située dans le département de l’Artibonite (Nord), dans une note de protestation transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Le mercredi 17 juin 2020, vers 9:00 am (13:00 gmt), alors que les femmes de Sofa s’apprêtaient à travailler sur le terrain, un membre du Conseil d’administration de la 8e section communale l’Attalaye (Casec), Gesper Jean, communément appelé « Jhony », s’est rendu, dans un premier temps, sur les lieux à bord de sa motocyclette.

À son retour, il s’est fait accompagner d’environ une vingtaine d’hommes, qui ont détruit 7 rangées de blocs et agressé des femmes et sympathisants.

Le mari d’une membre de l’Assemblée de la section communale (Asec) s’en est sorti blessé.

L’homme d’affaires Andy Apaid et l’ingénieur agronome Fresner Dorcin, ancien titulaire du Ministère de l’agriculture sous la présidence de Joseph Michel Martelly, ainsi que Gesper Jean seraient les principaux responsables de ces actions brutales, dénonce la Solidarite fanm ayisyèn.

L’homme d’affaires Andy Apaid et l’ingénieur agronome Fresner Dorcin se seraient servis de Gesper Jean pour monter les paysans l’un contre l’autre et détruire le travail de Sofa sur le terrain, explique l’organisation, qui annonce, en ce sens, des poursuites légales.

La Sofa espère trouver justice pour les personnes blessées ainsi que réparations pour le mur de la ferme, qui a été détruit par les agresseurs.

Le Kolektif òganizasyon progresis ayisyen pou solidarite ak lòt pèp (Kopasp) se dit conterné, suite aux actes de brutalités, perpétrées par un groupe de bandits sans foi ni loi, sous la commande d’Andy Apaid et consorts, sur des femmes paysannes de la Sofa et d’autres citoyennes et citoyens de Saint-Michel-de-l’Attalaye.

Le Kopasp condamne ces actes du 17 juin 2020, qui s’inscrivent, dit-il, dans une stratégie globale pour faire obstacle à l’économie paysanne. [mj emb rc apr 24/06/2020 12:45]