Développement durable

Sports : Dynamiser le marché du basketball pour le rendre plus rentable en Haïti, souhaite le licencié en administration des affaires Conald Colbert


lundi 22 juin 2020

P-au-P, 22 juin 2020 [AlterPresse] --- Le licencié en administration des affaires à l’Université Notre Dame d’Haïti (Undh), Conald Colbert, plaide en faveur d’une dynamisation du marché du basketball en Haïti, dans la perspective d’une meilleure rentabilité, dans une interview accordée à AlterRadio/AlterPresse.

« Le marché du basketball n’est pas assez dynamique, parce qu’il fait face à des problèmes d’ordre organisationnel, infrastructurel, financier et managérial », explique Colbert, qui intervenait sur le marché du basketball à Port-au-Prince, sujet de son mémoire de licence en administration des affaires, à l’Undh.

Il faudrait que les actrices et acteurs arrivent à mettre en place un ensemble de leviers d’ordre organisationnel, administratif, entre autres, pour dynamiser et rendre plus rentable le marché du basketball.

Conald Colbert souligne également un manque de formation des enseignants et des arbitres, dont certains n’arrivent même pas à transmettre les bases techniques en la matière.

Il évoque aussi des faiblesses infrastructurelles, comme des terrains non réglementés, un manque de planification des opérations, les retards enregistrés lors des matches, l’absence d’un calendrier annuel, entre autres.

Il existe une grande concentration des infrastructures à Port-au-Prince et un faible développement du basketball féminin.

Le licencié haïtien en administration des affaires encourage les promotrices et promoteurs ainsi que les responsables de la Fédération haïtienne de basketball (Fhb, une association fondée en 1970 et chargée d’organiser, de diriger et de développer le basketball en Haïti) à mener des campagnes de sensibilisation, pour inciter les jeunes filles et jeunes garçons à s’intéresser au basketball.

Le contexte politique affecte, la plupart du temps, le basketball ainsi que les autres grands championnats de football.

Conald Colbert dénote une faiblesse organisationnelle au niveau de la Fédération haïtienne de basketball, qui ferait montre d’incapacité à orienter et structurer le basketball.

Les promotrices et promoteurs n’arrivent pas à mettre en place des structures pour bien administrer le basketball, constate Colbert relevant de faibles investissements économiques dans cette discipline sportive.

Les joueuses et joueurs ne sont pas rémunérés proportionnellement à leurs efforts.

Toutefois, les jeunes sont très intéressés par ce sport et des talents voient le jour continuellement, identifie Colbert, déplorant le manque d’encadrements de ces jeunes, pour pouvoir développer leurs capacités.

Il y a beaucoup de bourses pour les jeunes à l’étranger, plusieurs terrains de basket-ball sont aménagés dans plusieurs établissements scolaires, se réjouit-il.

Conald Colbert a eu la note 80/100, avec la mention très bien, pour la soutenance, le vendredi 29 mai 2020, de son mémoire de licence à l’Undh, autour du sujet « le marché du basketball, dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, opportunités et défis ».

Conald Colbert détient également une licence en administration des affaires, accompagnée d’un certificat en leader communautaire, décrochée, en 2015, à Madonna University à Detroit, Michigan (États-Unis d’Amérique). [mj emb rc apr 22/06/2020 14:10]