A travers Haiti

Haïti-Santé : Flou au niveau des informations sur la pandémie de Covid-19 dans l’Artibonite


mercredi 17 juin 2020

Gonaïves (Haïti), 16 juin 2020 [AlterPresse] --- Il est important d’avoir des canaux d’ « informations ouvertes » entre la mairie des Gonaïves (Artibonite, Nord) et les autorités sanitaires, pour combattre le flou lié à la lutte contre la pandémie de Covid-19 (le nouvau coronavirus), estime le conseil municipal des Gonaïves.

L’information n’est pas partagée sur le nombre de personnes infectées au Covid-19 dans la commune et leur accompagnement, alors que les chiffres augmentent, indique Samuel Thélusma de l’unit é de communication du conseil municipal des Gonaïves, qui intervenait, le mardi 16 juin 2020, à l’émission Fwotelide sur AlterRadio 106.1 Fm.

Plusieurs personnes souffrantes de fièvre et de grippe ont été recensées dans la commune.

La mairie de Gonaïves serait en attente de plus d’explications de la part des autoritaires sanitaires, pour pouvoir partager les informations à la population sur la redéfinition des cas suspects, confirmés, guéris ou récupérés, liés à la maladie de Covid-19.

Dès l’apparition de la maladie, le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) a organisé des sessions de formation pour les agentes et agents de la mairie.

Au départ, la population était réticente. Mais, à force d’être informée sur des cas de personnes décédées de Covid-19, elle commence à porter, de plus en plus, les masques de protection.

De plus, les entreprises et autres services dans la commune continuent d’exiger le port obligatoire du masque pour accéder à leurs bâtiments.

De son côté, la mairie des Gonaïves a procédé à des campagnes de sensibilisation, à l’aspersion dans les marchés publics et rues de la commune.

Des masques de protection ont été distribués à la population, après l’annonce des deux premiers cas d’infection au Covid-19.

Dans les semaines à venir, il sera possible de faire des tests de Covid-19 aux Gonaïves et les gens pourront avoir les résultats dans la ville où le test a été réalisé, a promis la Direction sanitaire de l’Artibonite à la mairie des Gonaïves.

« Il n’est pas forcément important que la mairie détienne les informations sur les cas confirmés, parce que cela doit rester confidentiel », réagit, pour sa part, Esaïl Lefranc, maire accesseur de la commune du Cap-Haïtien.

Il ne revient pas à la mairie de prendre en charge les malades. Ce sont les autorités sanitaires qui sont mandatées à cet effet.

Des personnes mal intentionnées ont menacé la vie d’un citoyen, suspecté d’être infecté au nouveau coronavirus.

Si les informations sur les personnes contaminées parvenaient aux gens dans les rues, les personnes malades, y compris leurs proches, pourraient subir des agressions, avertit Lefranc.

La stigmatisation a, par contre, connu une baisse, ces derniers temps. Les gens commencent à changer de comportement, constate le conseil municipal du Cap-Haïtien. [mj emb rc apr 16/06/2020 18:50]