Haïti-Santé : Décentraliser la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, souhaite l’ex-ministre de la santé Josette Bijou

P-au-P, 10 juin 2020 [AlterPresse] --- L’ancienne ministre de la santé publique en Haïti, la docteure Anne Marie Josette Bijou (17 mars 2004 – 6 juin 2006), plaide en faveur d’une décentralisation dans la gestion de la crise sanitaire, liée à la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus).

Dre. Josette Bijou invite les autorités étatiques à aborder cette crise de manière méthodique, lors d’une intervention à l’émission Ti Chèz Ba sur AlterRadio 106.1 Fm.

La gestion de la crise doit être assurée à travers une prise en charge institutionnelle, communautaire et socio-économique, recommande Bijou.

La première prise en charge consiste à prodiguer des soins complets contre le virus ainsi que contre l’hypertension artérielle, l’asthme et la tuberculose.

La deuxième prise en charge renvoie à la e la mobilisation des agentes et agents de santé, dans les différents endroits du pays, pour faire des détections actives des cas de Covid-19 et de toute autre maladie chronique, le cas échéant.

La maladie de Covid-19 n’est pas une tueuse silencieuse, mais elle est plutôt fatale quand elle se ligue avec des maladies chroniques, explique Josette Bijou.

Les infections respiratoires aiguës sont les premières causes de consultation dans le pays.

Dre. Bijou plaide pour une décentralisation des actions, en réponse à la pandémie de Covid-19 dans le pays, pour éviter qu’elle se transforme en une endémie.

« Les ressources disponibles dans le pays doivent être partagées avec une certaine équité, en prenant en compte les dimensions des différents départements géographiques », souhaite-t-elle.

Face à la méfiance de la population, par rapport aux différents messages des autorités étatiques, Dre. Josette Bijou propose l’éducation par les pairs dans la gestion de la crise sanitaire, due au Covid-19.

La communication est d’une importance majeure dans les stratégies de réponse à la crise sanitaire. Toutefois, il est primordial de bien choisir les porteuses et porteurs de messages. Le medium est plus important que le message, dit-elle.

« Si l’on arrive à saisir l’occasion de la pandémie de Covid-19 pour lancer une réforme sanitaire bien planifiée, à ce moment-là, on aura un changement dans le système sanitaire du pays dans 5 ans ». [dj emb rc apr 10/06/2020 13:15]