Santé : Nécessité d’augmenter la flotte d’ambulances face à la pandémie de Covid-19 en Haïti

P-au-P, 08 juin 2020 [AlterPresse] --- Face à l’augmentation des cas d’infection au virus de Covid-19 (le nouveau coronavirus), à travers le pays, il faudrait avoir plus d’ambulances, de professionnelles et professionnels mobilisés pour pouvoir répondre plus efficacement, notamment au niveau des 6 départements géographiques les plus touchés par la maladie, suggère Dr. Didier Hérold Louis, directeur général du Centre ambulancier national (Can), qui s’exprimait, ce lundi 8 juin 2020, à l’émission FwoteLide sur AlterRadio 106.1 Fm.

« Actuellement, 68 ambulances sont fonctionnelles à travers le pays. Elles doivent être utilisées à bon escient ».

Sur les 68 ambulances, 12 sont affectées spécialement à la prise en charge des cas suspects et confirmés de Covid-19.

6 ambulances sur 9 sont en panne au niveau du département du Nord. 80 communes du pays sont dépourvues d’ambulance, signale le directeur général du Can.

« Par rapport à sa taille et à sa population, le département de l’Ouest devrait avoir, à lui seul, une dizaine d’ambulances, alors que seulement 5 sont disponibles ».

Une dizaine d’ambulances sont également nécessaires au niveau de l’Artibonite. Les autres départements géographiques devraient avoir 5 à 6 ambulances.

Le besoin d’ambulances a toujours existé au Can. Le chiffre a toujours été entre 70 et 75 ambulances, mais la pandémie de Covid-19 a exacerbé ce besoin, affirme Dr. Louis.

Le Can effectue, chaque jour, au moins 8 à 10 déplacements au niveau du centre de prise en charge dans le Plateau Central, dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince et dans les autres départements géographiques.

La cellule spéciale Covid-19 du Centre ambulancier national est très sollicitée, notamment dans les 5 à 6 départements géographiques les plus touchés.

Durant le mois de mai 2020, le Can a transporté plus d’une centaine de cas confirmés de Covid-19 et 65 cas suspects.

Le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) avait doté le Can en équipements de protection individuelle (Epi), depuis la fin du mois de février 2020. Ce qui a permis d’alimenter tous les réseaux départementaux et d’assurer le travail du Can, jusqu’ici, se réjouit Louis.

Au niveau de toutes les structures du Can, 8 membres ont été testés positifs.

Des dispositions ont été prises pour les placer en isolement, désinfecter les locaux du Can et les ambulances, après avoir transporté chaque cas suspect ou confirmé de Covid-19. [mj emb rc apr 08/06/2020 21:00]