Dépêches

Haïti-Accusations de viols contre Yves Jean-Bart : L’organisation internationale Human rights watch exige des poursuites judiciaires adéquates


vendredi 22 mai 2020

P-au-P, 22 mai 2020 [AlterPresse] --- L’organisation internationale Human rights watch (Hrw) exige des poursuites judiciaires adéquates, dans le cadre du dossier en rapport aux allégations d’agressions sexuelles, portées contre le président de la Fédération haïtienne de football (Fhf), Yves Jean-Bart, dans un article consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

L’orgnisation interntionale Hrw exhorte les autorités haïtiennes à enquêter, de manière approfondie, sur ces graves allégations, dont faisait écho le journal britannique « The Guardian ».

Yves Jean-Bart aurait contraint de jeunes joueuses du Centre technique national de Croix-des-Bouquets (municipalité au nord-est de la capitale, Port-au-Prince) à avoir des relations sexuelles avec lui, selon des accusations des survivantes et des membres des familles, portées contre le président de la Fhf.

Yves Jean-Bart devrait être immédiatement suspendu, estime Human rights watch.

« Jean-Bart avait profité de promesses de contrats ou de bourses et brandi des menaces d’expulsion du centre national de formation, pour faire pression sur de jeunes joueuses, pour qu’elles se livrent à des relations sexuelles avec lui », témoigne une ancienne joueuse de l’équipe nationale féminine d’Haïti à Human rights watch.

« Des femmes et des filles y avaient été victimes de graves sévices sexuels, pendant les années où elle y était rattachée, (…) les adolescentes, tombées enceintes, ont eu des enfants du président », a avoué la jeune femme, qui vivait et s’est entraînée dans le Centre technique national de formation.

Les jeunes joueuses mineures de football, présumées victimes de viols de Yves Jean-Bart, feraient l’objet de menaces de morts, signale un nouvel article, publié sur le site du journal britannique « The Guardian ».

Ces menaces de mort feraient suite aux accusations, proférées contre Yves Jean-Bart, selon le journal, signalant l’ouverture d’une enquête, par les autorités judiciaires haïtiennes, sur ces allégations d’abus sexuels sur les victimes présumées. [emb rc apr 22/05/2020 16:15]