Documents

Proc-19, une nouvelle plateforme de la société civile, exhorte le gouvernement à mobiliser toutes les forces vives d’Haïti pour faire face au Covid-19


lundi 11 mai 2020

Communiqué de presse

Transmis à AlterPresse le 8 mai 2020

« Danje a pou nou tout, an nou bare COVID 19 »

En cette période difficile où la pandémie du nouveau coronavirus représente un danger global, à l’initiative du VDH (Volontariat pour le Développement d’Haïti) en collaboration avec l’AGERCA (Alliance pour la Gestion des Risques et la Continuité des Activités), plusieurs entités de la société civile haïtienne et du secteur privé des affaires se mettent ensemble pour affronter la COVID-19. D’où la constitution de la Plateforme de Réponse des Organisations de la société civile à la COVID-19 (PROC-19).

À travers PROC-19, ces associations et réseaux – plus d’une quarantaine actuellement – entendent apporter une contribution concertée en matière de prévention, de plaidoyer pour une prise en charge médicale, de protection sociale et d’accompagnement psychosocial et communautaire. La PROC-19 se veut être également une interface avec le gouvernement haïtien, les organisations haïtiennes et les instances internationales intéressées pour qu’ensemble on puisse adresser les défis liés à la réduction de l’impact du COVID-19 sur l’ensemble de la société haïtienne et particulièrement sur le secteur de l’éducation et oeuvrer à la relance économique post-pandémie.

Les organisations membres de PROC-19, ont, pour la plupart, déjà commencé à mener des actions sur le terrain à travers leurs différents réseaux locaux et nationaux. À titre d’exemples, on mentionnera : le VDH, l’AGERCA, le Centre pour la Promotion de la Démocratie et de l’Éducation Participative (CPDEP), l’organisation féminine G&G (Gouvernance Group), la FONHEP, la FEPH, la CEEC, la CARE Haïti, la CARITAS Haïti, les Éditions Zémès, l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH), la Fondation Institut Dwa Pou Tout Moun (FIDPTM), la Fondation 1804 Institute de Washington D.C., le Réseau Haïtien des Journalistes en Santé (RHJS) et le réseau de prestataires de services médicaux
Dok Paw. On doit aussi citer la création du sous-groupe de travail ECHO-2030 comprenant plus d’une vingtaine d’organisations du secteur éducatif non public qui a déjà élaboré un plaidoyer proposant des réponses innovantes aux défis actuels du système éducatif dans le cadre d’un large partenariat Public-Privé-Communautaire. La PROC-19 reconnait, en effet, que la santé comme l’éducation pour tous sont des droits inaliénables selon notre constitution.

Dans ces circonstances exceptionnelles, nous nous devons de bloquer la propagation du virus en Haïti et apporter toute l’aide matérielle et technique favorisant un accès plus large à la prévention, aux services de dépistage et à la prise en charge de toutes les citoyennes et à tous les citoyens. À cet effet, et pour que la devise de notre drapeau ne soit pas un vain mot, la PROC-19 exhorte le gouvernement à mobiliser toutes les forces vives de la nation, à savoir la société civile, le secteur des affaires et la communauté en général autour de cet objectif.

« À l’heure où le monde entier est frappé de plein fouet par cette pandémie, nous devons, en Haiti, faire preuve de solidarité et de créativité pour faire au mieux avec les ressources dont nous disposons », déclare Gérard Laborde, président de l’AGERCA. « L’objectif de cette plateforme est de regrouper toutes les bonnes volontés qui s’engagent à leur manière et contribuent à lutter efficacement contre cette pandémie, mais aussi ses conséquences économiques dans un pays déjà fragilisé. Nous ne serons jamais plus forts que tous ensemble, concentrons nos efforts en commençant par la sensibilisation sur le terrain en coordination avec, entre autres, la Direction de la Protection Civile (DPC). Au-delà, il importe de préparer la continuité, pour ne pas dire la reprise des activités, avec les institutions gouvernementales et patronales. Par ailleurs, le 1e juin prochain sonne le début de la saison cyclonique, soit dans 22 jours. Ce qui veut dire qu’en plus de devoir gérer cette pandémie, nous devons aussi nous préparer à affronter les conséquences de ces phénomènes hydrométéorologiques inévitables. » conclue-t-il.

Dr. Charles Tardieu, Coordonnateur de la PROC-19, représentant et conseiller technique sénior du VDH, corrobore : « le VDH travaille, avec l’appui de l’Union Européenne sur le projet PREPOMPP-VDH–EU ; qui consiste, entre autres, à la consolidation de tous les efforts en vue du renforcement de la société civile et du secteur privé des affaires pour une meilleure participation à la gestion de la « chose publique » et actuellement à une prise en charge collective du défi que représente la COVID-19. La PROC-19 se veut être la fédératrice des efforts sur le terrain pour mieux servir la population dont nous faisons tous partie ».

« Danje a pou nou tout, an nou bare COVID 19 »