Santé et Environnement : Alerte sur le passage probable d’un puissant cyclone pendant la crise de Covid-19 en Haïti

P-au-P, 21 avril 2020 [AlterPresse] --- Le Ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr) alerte la population sur les menaces du passage probable d’un puissant cyclone, pendant la crise de Covid-19 (le nouveau coronavirus) en Haïti.

« Il est probable qu’un puissant cyclone traverse le pays cette année (2020), comme c’est le cas, tous les 4 ans, pendant ces 16 dernières années », explique le titulaire du Marndr, l’ingénieur agronome Patrix Sévère, en conférence de presse, ce mardi 21 avril 2020, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Le Marndr a fait le choix de planter des « tubercules », des aliments qui poussent sous terre, pour éviter qu’un cyclone ravage les plantations, fait savoir Sévère.

Ce choix devrait permettre de trouver de la nourriture, après le passage du possible cyclone.

Des mesures ont été adoptées, pour éviter que la population meure de faim, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, qui paralyse l’économie mondiale, anticipe le Ministère de l’agriculture.

Les transferts d’argent de la diaspora haïtienne sont grandement affectés par la pandémie de Covid-19.

Des opérations de nettoyage de terrains, auparavant recouverts d’herbes sauvages, ont été effectuées, pour faciliter des plantations.

« C’est une occasion de gérer l’agriculture, d’éviter les spéculations et de rentrer dans une véritable production agricole », estime le Marndr, invitant la population à changer ses habitudes alimentaires.

Pourtant, depuis plusieurs semaines, peu après la confirmation, le 19 mars 2020, des 2 premiers cas d’infection au Covid-19, en Haïti, les prix de différents biens alimentaires (farine, maïs moulu, riz, pois noir et autres haricots, huile de cuisine, fruits, légumes, épices, oignons, gingembre, etc.) connaissent des hausses variables, dans les divers marchés publics, sur le territoire national, selon les témoignages recueillis par AlterPresse et AlterRadio.

« Si nous avions eu l’habitude de nous accommoder aux crises, nous ne devrions pas le faire avec cette crise sanitaire », prévient le titulaire du Ministère de la culture et de la communication (Mcc), Pradel Henriquez.

Le Mcc appelle les protagonistes politiques à faire des concessions (dont le Mcc n’a pas précisé la nature), pour combattre la maladie de Covid-19 et sauver le pays. [mj emb rc apr 21/04/2020 18:05]