Haïti/Covid-19 : Utiliser des tissus épais pour la fabrication des masques de protection, suggère le Ministère de la santé

P-au-P, 17 avril 2020 [AlterPresse] --- Le coordonnateur de l’Unité nationale de gestion des urgences sanitaires (Ungus), au Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), Dr. Jimmy Beaubrun, conseille d’utiliser des tissus épais pour la fabrication des masques de protection, afin d’empêcher la transmission du virus.

« Si on souffle dans un cache-nez, devant une allumette allumée, qui s’éteint, de suite, cela signifie que le cache-nez n’est pas efficace à 100% », explique Dr. Jimmy Beaubrun, en conférence de presse, le vendredi 17 avril 2020, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Ces masques de protection en tissu doivent être lavés, chaque jour, avec de l’eau chlorée, pour être, ensuite, utilisés pendant seulement 4 heures de temps, souligne Beaubrun, citant les propos d’un spécialiste cubain.

« Nous n’avons pas un système, pour tester les cache-nez. Mais, il y a des exemples, sur les réseaux sociaux, qui expliquent comment on peut tester un cache-nez ».

Même le Mspp n’a pas de moyens adéquats pour tester la qualité des masques de protection, disponibles sur le territoire national, reconnaît Dr. Jimmy Beaubrun.

Des recherches vont être réalisées, pour informer la population sur les méthodes de fabrication des masques de protection en tissu.

L’administration du président Jovenel Moïse et du premier ministre Joseph Jouthe invite la population à porter des masques, pour se protéger face à la propagation du virus de Covid-19.

A date (15 avril 2020), le gouvernement aurait à disposition seulement 300 à 400 mille cache-nez, sur les 10 millions promis. [mj emb rc apr 17/04/2020 15:25]