Espace Femmes

Covid-19 : La Solidarite fanm ayisyèn préconise le principe de séparation femmes / hommes, dans les espaces de mise en quarantaine en Haïti


mercredi 8 avril 2020

P-au-P, 08 avril 2020 [AlterPresse] --- L’organisation Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) appelle les autorités sanitaires à prendre des dispositions, pour faire respecter le principe de séparation femmes / hommes, dans les espaces réservés pour la mise en quarantaine de personnes, suspectées d’être infectées au Covid-19 (le nouveau coronavirus), dans une note transmise à AlterPresse.

La Sofa souhaite également des dispositions institutionnelles, visant à transformer les hôtels et tous autres bâtiments, non-occupés actuellement, en centres sanitaires, qui pourraient offrir, à la population, des soins de santé dans de bonnes conditions, dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

« L’État haïtien doit garantir les conditions, permettant aux habitantes et habitants de rester chez eux, en particulier les mères célibataires vivant avec leurs enfants », indique la note de la Sofa.

Tout comme pour les transports en commun, le mode de fonctionnement, malgré la pandémie de Covid-19, des marchés publics, sur le territoire national, préoccupe la Sofa, qui demande de rendre disponibles des points d’eau, pour le lavage des mains, dans ces grands espaces d’approvisionnement très fréquentés par la population.

Durant ces moments difficiles, provoqués par la pandémie de Covid-19, la Solidarite fanm ayisyèn rappelle au public la poursuite de ses dispsositions organisationelles, pour des accompagnements et une assistance spéciale aux femmes victimes de violences.

Dans ce contexte de crise sanitaire mondialee, les femmes représentent les premières victimes des conséquences du Covid-19, selon la titulaire du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf), Marie Giselhaine Mompremier, à l’occasion de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes, le 3 avril 2020. [dj emb rc apr 08/04/2020 11:50]