A travers Haiti

Haïti-Santé : Des dizaines de migrants haïtiens contraints de quitter la République Dominicaine, à cause de la pandémie de Covid-19


lundi 6 avril 2020

P-au-P, 06 avril 2020 [AlterPresse] --- L’expansion de la pandémie de Covid-19, sur le territoire voisin d’Haïti, contraint des dizaines de migrantes et de migrants haïtiens à quitter, chaque jour, la République Dominicaine pour rentrer en Haïti, rapporte la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

« En dépit de la fermeture de la frontière entre les deux pays, les gens s’empressent, font la queue devant les portails, sans, parfois, tenir compte des consignes visant à empêcher la contamination et la propagation du virus sur le territoire haïtien », déplore la plateforme Garr.

En cette période de crise sanitaire mondiale, les mesures économiques, annoncées par le gouvernement dominicain, pour aider les communautés les plus défavorisées, ne sont pas accessibles aux migrantes et migrants haïtiens.

Les ressortissantes et ressortissants haïtiens, qui sont en situation irrégulière en République Dominicaine, ne rempliraient pas les modalités, exigées par les autorités concernées.

Dans les différents points officiels et non officiels, entre Haïti et la République Dominicaine, les gens arrivent par dizaines et par centaines, alerte la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés.

Cette situation inquiète les habitantes et habitants, dans les communautés frontalières, qui n’hésitent pas à exprimer leurs angoisses, face à ces vagues de retours, en provenance du territoire voisin d’Haïti, dans un contexte de manquements sanitaires, observés à la frontière.

La plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés souligne aussi un manque de vigilance du gouvernement haïtien, pour éviter la propagation de la pandémie de Covid-19 sur le territoire national.

Toutefois, des dispositifs ont été mis en place, par les autorités haïtiennes, pour prendre la température des personnes, qui arrivent à la frontière, surtout au niveau des points officiels.

Un centre a été aménagé à Ouanaminthe (département du Nord-Est d’Haïti, sur la frontière commune avec Dajabón / République Dominicaine), pour mettre en quarantaine les personnes, qui présenteraient les symptômes du virus de Covid-19.

Le défi reste, tout de même, toujours de taille, dans les points non officiels, où même des poste de lavage de mains et de prise de température ne sont toujours pas effectifs, relève la plateforme Garr.

A Cornillon (département de l’Ouest), dans les différents points de passage, où les migrantes et migrants arrivent par centaines, les habitantes et habitants sont très inquiets par rapport à la propagation de la pandémie de Covid-19 et à l’absence des structures adéquates de prise en charge.

Le nombre réduit de tests de dépistage, effectués, au niveau national, par les autorités sanitaires haïtiennes, depuis les 2 premiers cas officiels de Covid-19, confirmés le jeudi 19 mars 2020, figure parmi les préoccupations soulevées.

En République Dominicaine, le dernier bilan officiel, en date du 5 avril 2020, fait état de 86 morts de Covid-19 et de 1,828 infections.

En Haïti, à la date du dimanche 5 avril 2020, le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) annonce un premier décès de Covid-19 et 24 cas d’infections, dont 16 dans le département de l’Ouest, où se trouve la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince. [mff emb rc 06/04/2020 12:25]