Développement durable

Santé : Haïti ne pourra pas gérer la pandémie de Covid-19, sans le soutien d’instances internationales


lundi 30 mars 2020

P-au-P, 30 mars 2020 [AlterPresse] --- La république d’Haïti ne pourra pas gérer la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus), sans le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et d’autres bailleurs, estime le biologiste haïtien Matendrick Adolphe, dans une interview accordée à AlterRadio et à l’agence en ligne AlterPresse.

Le pays sera très limité dans la gestion de la pandémie de Covid-19. Le laboratoire national d’Haïti et les Centres dénommés Groupe haïtien d’étude du Sarcome de Kaposi et des infections opportunistes (Gheskio) sont actuellement les seules structures, disposant de matériels nécessaires pour pratiquer le test Covid-19 dans le pays, selon Adolphe.

Contrairement à d’autres pays du monde, Haïti ne dispose pas de laboratoire scientifique, biologique, pouvant produire des tests pour des patientes et patients.

Haïti procède à un test direct pour détecter le virus chez la patiente / le patient. Selon plus d’un, le pays ne dispose pas de plus d’un millier de tests pour toute la population, poursuit le biologiste Matendrick Adolphe.

Le Laboratoire national de santé publique (Lnsp) et la Direction d’épidémiologie de laboratoire et de recherches (Delr) définissent les cas de personnes, susceptibles de subir le test du Covid-19, pour éviter tout usage abusif de cet élément crucial.

Matendrick Adolphe souligne aussi combien il est d’une importance majeure, pour l’État haïtien, d’assurer le contrôle des tests sur le territoire national, pour éviter que des particuliers, dans le secteur sanitaire public ou privé, pratiquent des tests sur les gens.

Le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) est la seule instance, chargée d’adopter un test spécifique pour toute la population.

« Il y a plus de 3 à 400 laboratoires, produisant des tests dans le monde. Mais, la majorité d’entre eux n’ont pas encore été approuvés par la Food and drug administration (Fda, structure américaine des denrées alimentaires et des médicaments, ayant pour mandat, entre autres, d’autoriser la commercialisation des médicaments sur le territoire des États-Unis d’Amérique) », explique Adolphe.

L’utilisation de tests, non approuvés par les structures compétentes, risque de provoquer une surestimation du nombre de malades sur le territoire national, en Haïti, met en garde le biologiste Matendrick Adolphe, relevant combien les stratégies peuvent nécessiter des changements, en fonction de l’évolution des cas. [dj emb rc apr 30/03/2020 14:10]