Développement durable

Santé : Le Collectif Défenseurs Plus demande de protéger les groupes vulnérables contre la pandémie de Covid-19 en Haïti


jeudi 26 mars 2020

P-au-P, 26 mars 2020 [AlterPresse] --- L’organisme de droits humains Collectif Défenseurs Plus plaide en faveur de la protection des groupes vulnérables contre la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus) en Haïti.

Des dispositions doivent être prises, afin de permettre aux personnes handicapées et aveugles d’être touchées par les messages de sensibilisation autour de la pandémie de Covid-19, souhaite Antonal Mortimé, co-directeur du Collectif Défenseurs Plus, en conférence de presse, ce jeudi 26 mars 2020, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

L’État doit emménager des espaces pour les personnes nouvellement interpellées, de manière à éviter de contaminer les détenus déjà souffrant de l’hypertension et d’autres maladies, suggère le Collectif Défenseurs Plus.

Un centre provisoire devrait aussi être mis en place, pour loger les enfants des rues.

L’organisme de défense des droits humains appelle à donner des consignes aux conseils municipaux, pour encourager les gens à garder une certaine distance (la distanciation sociale), notamment dans les marchés publics.

Le Collectif Défenseurs Plus recommande à l’État de ne pas révéler l’identité des personnes contaminées, qui pourrait occasionner une sorte de stigmatisation et de violence à leur encontre.

« Nous devons tout faire pour éviter la stigmatisation contre les malades. Si, toutefois, la population a des informations sur des personnes infectées, le gouvernement doit protéger ces gens et leur intégrité, pour empêcher qu’ils soient victimes de discrimination et de stigmatisation ».

La décision d’interdire tout regroupement de plus de 10 personnes, dans les marchés publics et dans les transports en commun, n’est pas respectée, dénonce le Collectif Défenseurs Plus, soulignant combien les activités fonctionnent comme à l’accoutumée, sur le territoire national, en Haïti.

Suspect, un agent de l’Unité de la sécurité présidentielle (Usp) a été testé négatif au Covid-19, informe, pour sa part, Eddy Jackson Alexis, secrétaire d’État à la communication, citant les informations, recueillies auprès du Laboratoire national de santé publique, du concerné et d’un responsable de communication au Palais national.

Étant donné que la période d’incubation de 14 jours n’est pas encore écoulée, cet agent est toujours en quarantaine, fait savoir Eddy Jackson Alexis.

Alexis en profite pour souligner qu’une centaine de matériels respiratoires seraient disponibles, aujourd’hui, en Haïti. [mj emb rc 26/03/2020 16:25]