Dépêches

Covid-19 : La distanciation sociale, impossible à respecter scrupuleusement dans les tribunaux, selon l’Association professionnelle des magistrats en Haïti


mercredi 25 mars 2020

P-au-P, 25 mars 2020 [AlterPresse] --- « Les infrastructures judiciaires ne permettent pas de respecter scrupuleusement la distance sociale (la distanciation sociale), d’un à deux mètres, d’une personne à l’autre », dans presque toutes les juridictions, en Haïti, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, déplore l’Association professionnelle des magistrats (Apm).

« La grande majorité des cabinets d’instruction mesurent moins de trois mètres carrés et logent, à la fois, les bureaux des juges d’instruction et ceux de leurs greffiers », explique l’Apm, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Les conditions de fonctionnement des parquetiers, entassés dans de pareils espaces, ne sont pas différentes.

De plus, « les greffes des tribunaux, des cours et des parquets, logeant les greffiers de siège, les commis-greffiers et les secrétaires, sont très exigus ».

La pandémie du Covid-19 complique davantage le travail des magistrats et du personnel administratif et judiciaire, relève l’Apm, évoquant aussi une absence de matériels de travail, nécessaires aux tribunaux et cours, pour lutter effectivement contre la propagation du virus.

L’Apm exhorte les magistrates et magistrats, ainsi que tout le personnel administratif et judiciaire, à être très prudents, vu la défaillance des infrastructures sanitaires du pays.

Officiellement, à la date du mardi 24 mars 2020, il y a 7 cas de personnes infectées au Covid-19, en Haïti.

Quatre (4) des personnes contaminées se trouvent dans le département de l’Ouest, 2 dans le Sud-Est et un dans l’Artibonite. [emb rc apr 25/03/2020 11:10]