Développement durable

Haïti-Covid-19 : Manque d’équipements adéquats pour une prise en charge des personnes infectées, déplore le Dr. Jean-Claude Desgranges


mardi 24 mars 2020

P-au-P, 24 mars 2020 [AlterPresse] --- Le manque de moyens de la population constitue un obstacle à l’application de diverses mesures, annoncées par l’État haïtien, pour combattre le Covid-19 (le nouveau coronavirus), relève le docteur interniste et gériatre, Jean-Claude Desgranges, qui intervenait à l’émission Ti chèz ba sur AlterRadio.

« Nous vivons, actuellement, les dérives de nos dirigeants dans le pays. Le budget de la santé de la population est de 4% du budget national. Il faut qu’il y ait des réformes structurelles et structurantes, dans le pays, pour faire face à ce genre de problème dans le pays », suggère Dr. Desgranges.

« Les hôpitaux publics ou privés, dans le pays, n’ont pas les équipements adéquats, pour gérer les cas avancés des personnes âgées, souffrant de diabète ou en immunodéficience, et asthmatiques ».

Il y a, à peu près, 8 appareils respirateurs disponibles dans tout le pays, fait savoir Dr. Desgranges, recommandant aux personnes, âgées d’au moins 55 ans, de rester chez elles, durant la période pandémique du Covid-19.

Il exhorte la population à ne pas faire usage de la chloroquine, dont les effets secondaires engendrent des problèmes au niveau de la rétine et des allergies.

« Il n’y a pas encore de remède efficace contre le Covid-19. Il n’y a pas de traitement spécifique pour ce virus. Tout ce qu’on arrive à gérer, ce sont les complications des symptômes », précise Dr. Jean-Claude Desgranges.

La république d’Haïti serait touchée, de manière tardive, par la pandémie du Covid-19, « en raison de notre faiblesse par rapport au monde, à la globalisation et à la mondialisation », pense le docteur interniste et gériatre Jean-Claude Desgranges.

Les origines des coronavirus s’expliquent par le contact accru des animaux sauvages, les agents pathogènes transportant les infections, tout autour de la planète, à travers des voyages, des migrations dans les pays très en avance dans la mondialisation, explique-t-il.

La biodiversité, les changements climatiques, la déforestation, l’urbanisation anarchique constituent également d’autres facteurs explicatifs des épidémies, qui se développent dans le monde.

« La santé humaine et la santé animale sont interdépendantes. Elles se reposent sur la santé des écosystèmes. Quand celle-ci est affectée, il se produit un déséquilibre. Ce qui explique l’émergence de ces maladies virales dans le monde », décrit le Dr. Jeaan-Claude Desgranges.

Les dispositions de prévention, contre la pandémie du Covid-19 (nouveau coronavirus), sont partiellement observées en Haïti, notamment dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Le nombre de personnes, contaminées à la pandémie du Covid-19 (nouveau coronavirus), est passé, le mardi 24 mars 2020, à 7 cas, en Haïti. [dj emb rc apr 24/03/2020 16:15]