Santé : Des associations de journalistes appellent l’Etat à contenir la propagation de la pandémie du Covid-19

P-au-P, 24 mars 2020 [AlterPresse] --- Le Réseau des journalistes haïtiens en santé (Rhjs) et l’Association des journalistes haïtiens (Ajh) demandent à l’État de prendre des dispositions, pour limiter la propagation de la pandémie du Covid-19 (le nouveau coronavirus) sur le territoire national, dans une note conjointe, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Les départements des Nippes et de la Grande Anse (Sud-Ouest d’Haïti), du Sud et du Nord-Est n’ont pas encore été touchés, à en croire les autorités. En ce sens, nous demandons à l’État d’empêcher, au plus vite, les gens de quitter les départements touchés, pour aller dans les départements non touchés », suggèrent ces deux associations de journalistes.

« Pour le Grand Sud, Carrefour Dufort devrait être le point de blocage. Pour le Nord-Est, l’entrée devrait être bloquée dans les deux points d’accès : l’Artibonite et le Nord », expliquent-elles.

Parallèlement, des associations de médias, dont l’Association nationale des médias haïtiens (Anmh) et l’Association des médias indépendants d’Haïti (Amih) ont invité les autorités à jouer leur partition, en fournissant toutes les informations et les moyens, pour permettre aux institutions impliquées d’apporter leur contribution, avec la plus grande efficacité possible.

L’Anmh et l’Amih appellent les médias et les journalistes à tout faire, pour aider à freiner la propagation du nouveau coronavirus en Haïti, dans un communiqué de presse conjoint, en date du mardi 23 mars 2020.

Ces associations de médias saluent le dévouement et l’abnégation des travailleuses et travailleurs des médias, qui s’exposent, quotidiennement, dans la recherche et la diffusion d’informations, indispensables à la population, pour tenter d’aider à la limitation des dégâts.

Elles les invitent, toutefois à faire preuve de la plus grande vigilance, afin d’éviter toute imprudence fatale, dans un pays où les conditions sanitaires sont des plus précaires.

L’Anmh et Amih invitent les médias et les journalistes à respecter la dignité, l’identité et l’intégrité de chaque pateinete et de chaque patient, pour aider à sauver la vie des auditrices et auditeurs, lectrices et lecteurs, téléspectatrices et téléspectateurs. [mj emb rc apr 23/03/2020 13:10]