Perspectives

Crise : Le rétablissement du climat sécuritaire, la réduction des inégalités sociales et la relance de l’économie, trois axes prioritaires du gouvernement de mars 2020 en Haïti


mercredi 4 mars 2020

P-au-P, 04 mars 2020 [AlterPresse] --- Le gouvernement irrégulier du nouveau premier ministre, Joseph Jouthe, promet, prioritairement, de rétablir le climat sécuritaire, de réduire les inégalités sociales et de relancer l’économie, lors de son investiture, ce mercredi 4 mars 2020, au palais national, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

La cérémonie d’investiture a été réalisée en présence du président de la république, Jovenel Moïse, du président du reste du sénat, Jean François Sildor, des hauts États-majors de la Police nationale d’Haïti et de l’armée de Jovenel Moïse, de membres de la Nonciature apostolique catholique romaine en Haïti et d’autres représentants du corps diplomatique, entre autres.

Beaucoup de voix se sont déjà élevées pour dénoncer la décision unilatérale de Jovenel Moïse de mettre en place ce nouveau gouvernement irrégulier, établi en dehors des normes constitutionnelles.

De sérieux doutes persistent quant à une résolution de la crise socio-politique et économique en Haïti, marquée aussi, depuis décembre 2019, par une rescrudescence persistante de l’insécurité, notamment des cas d’enlèvements, suivis de séquestrations de personnes.

Au moins 18 personnes ont été tuées par balles, dans des circonstances diverses, le dernier weekend de février 2020 en Haïti.

Le rétablissement du climat sécuritaire est essentiel à la stabilité de la population, souligne Joseph Jouthe, dans un discours, prononcé lors de son investiture.

Le nouveau premier ministre irrégulier, installé dans le cadre d’un parlement dysfonctionnel depuis janvier 2020, annonce un renforcement de la lutte contre l’insécurité.

A travers des efforts substantiels, l’accent sera mis sur l’anticipation et la prévention, indique le nouveau gouvernement irrégulier, tout en promettant des dispositions visant à remonter la morale des policières nationales et policiers nationaux, ainsi que des militaires remobilisés, en novembre 2017 par Jovenel Moïse.

Joseph Jouthe a profité de son investiture pour exhorter le chef de la police nationale à monter une équipe de communication au sein de la Police nationale d’Haïti (Pnh) pour résoudre les différents problèmes au sein de la Pnh.

Une réunion d’urgence est annoncée pour pouvoir donner des directives à la Pnh, ainsi qu’aux Forces armées d’Haïti, dans l’objectif de mettre le pays sur la voie de la stabilité, projette le nouveau gouvernement irrégulier.

Quid des inégalités sociales

Par ailleurs, Joseph Jouthe a aussi mis l’emphase sur la réduction des inégalités sociales, par des dispositions institutionnelles visant à aider les couches les plus vulnérables.

Il souhaite un meilleur accès de la population aux soins de santé et à une éducation de qualité.

Joseph Jouthe appelle à une gestion publique responsable, pour aboutir à la relance de l’économie, troisième élément stratégique de son gouvernement, dit-il.

« L’heure est grave ! Les conditions socioéconomiques difficiles, auxquelles fait face le pays, pourraient déboucher sur une catastrophe humanitaire », craint Joseph Jouthe.

Les institutions prioritaires

Au-delà des éléments stratégiques, le premier ministre irrégulier Joseph Jouthe déclare avoir comme priorités 4 institutions publiques : la Police nationale d’Haïti (Pnh), les Forces armées d’Haïti, la Direction générale des impôts (Dgi) et la Douane, mais sans oublier l’éducation et la santé, ajoute-t-il.

Joseph Jouthe promet « de tout faire pour être à la hauteur de la situation », sollicitant la participation des secteurs privés et publics.

« Je demande la paix. Je ne vais plus tolérer des désordres dans le pays », lâche le nouveau chef du gouvernement irrégulier, qui souhaite une trêve des membres de l’opposition. [mj emb rc apr 04/03/2020 16:35]