Espace Femmes

Droits humains : Le Coddemir appelle à combattre l’exploitation sexuelle en Haïti


mercredi 4 mars 2020

P-au-P, 04 mars 2020 [AlterPresse] --- Le Collectif des organisations pour la défense des droits des rapatriés et migrants (Coddemir) exhorte chacune et chacun à combattre l’exploitation sexuelle en Haïti, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Cet appel est lancé à l’occasion la journée mondiale contre l’exploitation sexuelle des femmes, le 4 mars 2020.

Le Coddemir souhaite une prise de conscience des citoyennes et citoyens, afin d’aider à combattre ces pratiques, tout en appelant les autorités concernées à œuvrer ensemble, afin de réduire l’impact de l’exploitation sexuelle sur la société.

« Cette situation doit révolter la conscience de chacune et de chacun. Ce fléau réduit la personne humaine à une simple marchandise. Achetées, vendues, menacées, violées, battues, torturées, les victimes deviennent des objets de consommation ».

Le Coddemir dénonce la négation des droits fondamentaux de la personne humaine, qu’est l’exploitation sexuelle, qui « fait partie de ces violations de droit, dont la société a besoin d’être plus vigilante ».

Des jeunes filles et de jeunes garçons ont été victimes d’abus sexuels par des membres du personnel de l’organisation non gouvernementale Oxfam.

Les casques bleus ont participé à une exploitation sexuelle à grande échelle dans le pays, alors qu’ils étaient censés aider à combattre ce fléau dans le pays, déplore le Coddemir.

« Dans plusieurs endroits du pays, nombre de filles, âgées de moins de 18 ans, sont données en concubinage à des hommes plus âgés, moyennant des sommes d’argent ».

Le Coddemir salue, parallèlement, des organisations de femmes, qui luttent pour le respect des droits humains et qui apportent leur appui aux victimes, ainsi que l’institution policière, qui participe dans la lutte contre l’exploitation sexuelle.

Les Ministères à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf), de la justice et de la sécurité publique (Mjsp) ainsi que celui de la santé publique et de la population (Mspp) doivent travailler ensemble, afin de réduire ce fléau dans le pays, souhaite le Collectif des organisations pour la défense des droits des rapatriés et migrants (Coddemir). [mj emb rc apr 04/03/2020 13:10]