Español English French Kwéyol

Droits humains/Incendie dans un orphelinat : « Les irresponsabilités doivent être sanctionnées », souhaite le mouvement « Partenaires pour la citoyenneté engagée en Haïti »

P-au-P, 20 févr. 2020 [AlterPresse] --- L’incendie, survenu dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 février 2020, dans l’orphelinat de l’Eglise « Compréhension de la bible », « met en évidence toute une chaîne d’irresponsabilités, qui méritent d’être sanctionnées », soulignent des citoyennes et citoyens, membres du mouvement « Partenaires pour la citoyenneté engagée en Haïti » (Pceh), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Les « Partenaires pour la citoyenneté engagée en Haïti » exigent des autorités la fourniture rapide de moyens, pour une prise en charge des enfants, qui sont encore à l’hôpital, de celles et de ceux qui se trouvent au centre de transit de l’Institut du bien-être social et de recherches (Ibesr).

On dénombre le décès de 15 enfants, dont 2 morts carbonisés et les autres suffoqués, dans l’incendie, enregistré à l’orphelinat, situe à Fermathe 55 (à l’est de la capitale, Port-au-Prince).

L’Irresponsabilité de l’Institut du Bien-être social et de recherches (Ibesr), de l’orphelinat en tant qu’institution, du personnel de service et de l’Etat, dans cette tragédie, est pointée du doigt par les citoyennes et citoyens engagés, qui en appellent à des sanctions appropriées.

« Comment comprendre que cet orphelinat ait pu continuer à fonctionner, au vu et au su de tout le monde, jusqu’à ouvrir un second centre à Thomassin 32, alors que, depuis 2017, une évaluation et documentation réalisées avaient donné un avis défavorable le concernant ? », se demandent-ils.

« Qu’est-ce que l’Ibesr avait fait pour prévenir une telle catastrophe » ?

Le mouvement « Partenaires pour la citoyenneté engagée en Haïti » dénonce une « grave négligence » des institutions concernées dans cette tragédie. [emb rc apr 20/02/2020 14:00]