Crise : Un accord politique toujours possible, selon l’Initiative de la société civile

P-au-P, 19 févr. 2020 [AlterPresse] --- Un accord politique, entre les différents protagonistes impliqués dans les négociations autour de la formation d’un gouvernement d’union nationale, est toujours possible, selon le directeur exécutif de l’Initiative de la société civile, Rosny Deroches, lors d’une interview accordée à AlterPresse.

Il estime qu’un gouvernement d’union nationale peut aider à apaiser la situation.

Le chef de l’Etat arrivera à une étape où il sera d’accord pour qu’il y ait des discussions sur le reste de son mandat, anticipe Rosny Deroches.

Pour sa part, le coordonnateur national de l’Union nationale pour l’intégrité et la réconciliation (Unir), Clarens Renois insiste sur la nécessité de poursuivre le dialogue, afin d’éviter de diviser davantage le pays, lors de l’émission FwoteLide sur AlterRadio 106.1 fm.

La cessation des discussions pourrait envenimer la crise et entrainer des conséquences sur l’économie et les liens sociaux, met-il en garde.

Le dialogue constitue une stratégie du président pour faire passer le temps, d’après le secrétaire general du parti Fusion des sociaux-démocrates, Rosemond Pradel, lors d’un entretien.

Une deuxième série de négociations, entre une partie des protagonistes politiques, en vue d’une issue à la crise actuelle en Haïti n’a pas permis d’aboutir à un accord.

Les discussions politiques se sont poursuivies, de manière informelle, depuis le lundi 3 février 2020, alors qu’elles étaient annoncées pour le vendredi 7 février 2020.

Ces pourparlers ont été Initiés par les proches du pouvoir en place et une frange des partis de l’opposition, du mercredi 29 au vendredi 31 janvier 2020, à la nonciature apostolique catholique romaine (à Pétionville, à l’est de la capitale, Port-au-Prince). [emb apr 19/02/2020 13 :40]