Dépêches

Haïti-Incendie dans un orphelinat : Kayla encourage les parents des victimes à porte plainte, notamment contre l’Etat


lundi 17 février 2020

P-au-P, 17 févr. 2020 [AlterPresse] --- Le regroupement Konbit ayisyen pou lojman altènatif (Kayla) encourage les parents des treize enfants, décédés dans l’incendie de l’orphelinat « Compréhension de la bible », dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 février 2020, à Fermathe (à l’est de la capitale, Port-au-Prince), à porter plainte, devant la justice, contre l’Etat haïtien et les responsables de l’institution, afin d’obtenir justice et réparation dans une prise de position, transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Les familles des victimes peuvent également traduire en justice le corps des sapeurs-pompiers, pour négligence et irresponsabilité, souhaite Kayla.

Les sapeurs-pompiers auraient mis plus d’une heure de temps pour arriver sur les lieux du sinistre.

« Ce qui s’est passé constitue une véritable tragédie, qui devrait indigner, puis révolter tout le monde dans la société », exprime Kayla, partageant ses sympathies aux familles des victimes.

Pour sa part, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dit condamner avec fermeté l’ouverture de maisons d’enfants, non accréditées, qui ne respectent pas les normes, établies par les autorités nationales.

Parmi les enfants décédés, il y aurait des enfants de bas âge, dont des bébés, déplore la branche, en Haïti, de l’Unicef.

Toute maison d’enfants, publique ou privée, laïque ou religieuse, pour fonctionner, doit avoir, au préalable, une autorisation du service des œuvres sociales de l’Institut du bien-ȇtre social et de recherches (Ibesr).

« En octobre 2018, un moratoire a été adopté, interdisant toute nouvelle ouverture d’orphelinat en Haïti », rappelle l’Unicef.

« Un enfant appartient à une famille, à une communauté. Il ne devrait pas résider dans des centres d’hébergement, sans soins parentaux », a déclaré l’Italienne Maria Luisa Fornara, représentante de l’Unicef en Haïti.

L’Ibesr a déjà déployé une aide d’urgence aux enfants de l’orphelinat affecté, en attendant d’évaluer les besoins d’une assistance complète, y compris un soutien psychosocial, fait savoir l’Unicef-Haïti.

Au moins 13 enfants sont morts asphyxiés, dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 février 2020, dans l’incendie de l’orphelinat « Compréhension de la bible », situé à Fermathe, dans la commune de Kenscoff (à l’est de la capitale).

Une bougie allumée aurait provoqué l’incendie.

L’autorisation de fonctionnement de l’orphelinat, dirigé par l’église « Compréhension de la Bible », aurait expiré depuis plusieurs années. [mff emb rc 17/02/2020 16:15]