Dépêches

Haïti-Social : Des centaines de policières et policiers nationaux ont manifesté de nouveau, le 17 février 2020, pour réclamer de meilleures conditions de travail


lundi 17 février 2020

P-au-P, 17 févr. 2020 [AlterPresse] --- A l’appel du syndicat de la Police nationale d’Haïti (S/Pnh), des centaines de policières et policiers nationaux, pour la plupart en civil, ont manifesté, le lundi 17 février 2020, à Port-au-Prince, pour réclamer de meilleures conditions de travail, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Ayant démarré au carrefour des routes de Delmas et de l’aéroport international de Port-au-Prince, la manifestation a parcouru les routes de Delmas et de Pétionville, pour terminer sa course devant les locaux, à Pétionville, de l’Inspection générale de la Pnh (Igpnh).

« Nous avons des devoirs, nous avons aussi des droits », pouvait-on lire sur une banderole, brandie par des policières et policiers protestataires, dont certains portaient des cagoules.

La foule a grossi, à mesure qu’elle s’approchait du point d’arrivée.

« Les policiers se sont révoltés, à cause des mauvais traitements, qui leur sont infligés. Nous sommes solidaires du syndicat de la Pnh, dont l’existence devrait empêcher les violations des droits des policières et policiers », lâche un manifestant.

Les policières et policiers ne vont pas sécuriser « ce carnaval de kidnapping et d’insécurité », souhaite ce manifestant, en référence aux festivités carnavalesques, prévues du dimanche 23 au mardi 25 février 2020.

« S’il existe une instance pour juger les policiers, il doit aussi avoir une instance pour les défendre », argue un autre protestataire, critiquant le mauvais fonctionnement de l’Igpnh. [wl emb rc apr 17/02/2020 14:00]

Photos : Wedly Ludger - AlterPresse