Dépêches

États-Unis : Transfert d’équipements et de fournitures tactiques vitales à la Police nationale d’Haïti

dans un contexte de forte recrudescence de la criminalité
mardi 11 février 2020

P-au-P, 11 févr. 2020 [AlterPresse] --- Dans un contexte, marqué par un regain, inacceptable et inquiétant de la criminalité, depuis fin décembre 2019, sur le territoire national, le gouvernement des États-Unis d’Amérique a procédé, le dimanche 9 février 2020, au transfert d’équipements et de fournitures tactiques vitales à la Police nationale d’Haïti (Pnh), en vue d’un renforcement de ses capacités, selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

Le Corps d’intervention et de maintien d’ordre (Cimo), la Brigade de lutte contre le trafic des stupéfiants (Blts) et la Police frontalière (Polifront) en seront les principales unités bénéficiaires.

« Je suis certaine que les agents de la Pnh feront bon usage de ces équipements et véhicules, en vue d’accomplir efficacement la mission de la Police Nationale d’Haïti au nom du peuple haïtien », a déclaré l’ambassadrice étasunienne en Haïti, Michèle Sison, lors d’une cérémonie.

Y étaient également présents le directeur général de la Pnh, Rameau Normil, le directeur des programmes de l’hémisphère occidental pour le Bureau des affaires de stupéfiants et de l’application de la loi du Département d’État américain, Patrick Ventrell, et le directeur du Bureau des affaires haïtiennes au Département d’État américain, Apar Sidhu.

« Les récents défis de sécurité ont mis en évidence la nécessité de renforcer les capacités de la police nationale », souligne l’ambassade étasunienne en Haïti, dans un communiqué, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La paix, la stabilité et l’Etat de droit sont essentiels au développement politique et économique, selon Michèle Sison.

L’institution policière fait montre d’impuissance, pour juguler les actes de banditisme, de criminalité et de kidnapping, qui augmentent, au jour le jour, sur le territoire national, en Haïti.

Le regroupement citoyen Collectif 4 décembre 2013 et ses alliés annoncent, pour le vendredi 14 février 2020, à Port-au-Prince, une marche citoyenne contre l’insécurité, lors d’une conférence de presse, ce lundi 10 février 2020. [emb rc apr 11/02/2020 12:10]