Éducation : Signature d’un protocole d’accord entre le ministère de l’éducation et l’Université d’État d’Haïti

P-au-P, 03 févr. 2020 [AlterPresse] --- Le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) et le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh) ont procédé, le lundi 3 février 2020, à Port-au-Prince, à la signature d’un protocole de collaboration, pour l’enseignement, la formation, la recherche et le partage de ressources éducatives.

« C’est une avancée majeure, à féliciter, dans le partage des savoirs, des compétences, entre des institutions publiques, au bénéfice de la jeunesse et de la collectivité en général », se réjouit le titulaire démissionnaire du ministère de l’éducation nationale, Pierre Josué Agénor Cadet, lors de la cérémonie de signature du protocole d’accord entre les deux parties, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Les parties s’engagent à renforcer, mutuellement, leurs compétences, par le développement de stratégies favorisant un meilleur cadre d’enseignement-apprentissage, de formation et de recherches.

À travers ce protocole, les 25 lauréates et lauréats du baccalauréat auront maintenant un accès direct à l’Ueh, sans passer par le concours d’entrée. Les étudiantes et étudiants vont bénéficier de stages académiques, a ajouté Cadet.

Ce protocole va permettre d’harmoniser, entre autres, les profils de sortie du secondaire avec ceux d’entrée à l’Ueh, indique, pour sa part, le recteur de l’Ueh, Fritz Deshommes.

Grace aux dispositions envisagées, « les étudiantes et étudiants, qui nous arrivent, seront encore plus aptes à accéder à l’enseignement supérieur. Les taux d’échecs seront réduits, tant au secondaire qu’au supérieur », a déclaré Deshommes.

Ce protocole d’acccord du 3 février 2020 porte également sur la formation continue des enseignantes et enseignants, à tous les niveaux, des stages pratiques pour les
étudiantes et étudiants de l’Ueh, l’élaboration et la mise en place de programmes et de projets de recherches, ainsi que l’évaluation et l’élaboration de matériels pédagogiques, explique Adler Camilus, membre du cabinet du titulaire démissionnaire de l’éducation, lors de la présentation du protocole.

Ce protocole de collaboration est signé pour une période de 5 ans, à compter de la date de sa signature (lundi 3 février 2020). Il est renouvelable tacitement, à moins d’une objection de l’une des deux parties, a précisé Camilus.

Pierre Josué Agénor Cadet a demandé à tout le staff de son ministère de prendre toutes les dispositions, en vue de mettre en œuvre et de finaliser les prochaines étapes de ce protocole, en passant par le choix des trois représentants, du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, pour la formation du comité technique de suivi et d’évaluation.

Dans une déclaration du Conseil de l’Université d’État d’Haïti (Cueh), sur la situation financière de l’Ueh, des cadres du rectorat de l’Ueh, des professeures et professeurs de l’Ueh, des étudiantes et étudiants ont dénoncé l’État haïtien, qui n’a pas honoré les promesses, faites à travers un précédent protocole d’accord, signé le 17 mai 2018.

« Le protocole d’accord, signé entre l’État et l’Ueh, le 17 mai 2018, par lequel l’État s’engage à financer la mise en œuvre du Plan stratégique de l’Ueh, tarde encore à porter ses fruits », lit-on dans cette déclaration du Cueh, datée du dimanche 26 janvier 2020. [mj emb rc apr 03/02/2020 17:00]